La fondation 30 millions d'Amis demande au CIO de retirer l'équitation des épreuves de pentathlon moderne

3 621partages

Suite aux coups portés à un cheval lors des JO, 30 millions d'Amis tape du poing sur la table et interpelle le CIO, en lui demandant de revoir le concours du pentathlon. Précisions.

L’incident, survenu à Tokyo lors de l’épreuve olympique du pentathlon moderne, aura décidément fait couler beaucoup d’encre !

À voir aussi

Rappel des faits : le 6 août dernier, l’athlète allemande Annika Schleu - alors en tête du concours - et sa coach Kim Raisner s’en étaient prises au cheval « Saint Boy », car celui-ci (attribué à la pentathlonienne suite à un tirage au sort) refusait obstinément de sauter les obstacles du parcours.

La scène, qui avait beaucoup choqué, avait entraîné l’exclusion des JO de Kim Raisner, puis le dépôt d’une plainte contre Annika Schleu pour « maltraitance animale ».

Mais l’affaire continue de faire grand bruit et certaines associations de défense des animaux ne comptent pas en rester là.

Crédit photo : DR

30 millions d'Amis demande au CIO de retirer l'équitation des épreuves de pentathlon moderne

C’est notamment le cas de la fondation 30 millions d’Amis qui, dans un communiqué, demande au Comité international olympique (CIO) de retirer purement et simplement l’équitation des épreuves de pentathlon moderne, « pour éviter qu’une telle violence ne soit à nouveau infligée aux équidés ».

Bien que le CIO se soit engagé à « simplifier l’épreuve » en vue des prochains Jeux olympiques de Paris, en prévoyant notamment des « obstacles moins haut et un parcours raccourci », la présidente de la fondation, Reha Hutin, n’en démord pas et considère cette mesure « insuffisante au regard des équidés qui terminent les épreuves épuisés et blessés ».

« Par conséquent, l’équitation n’a rien à faire dans la discipline du pentathlon moderne (également composé d'épreuves de natation, de tir, d'escrime et de course à pied) qui n’existe que depuis 1912, sans commune mesure avec le pentathlon antique (lancer du disque, lancer de javelot, saut en longueur, course d’un stade, lutte). Compte tenu de la sensibilité croissante du public à l’égard des animaux, il n’est plus tolérable au XXIe siècle d’assister à ce genre de triste 'spectacle' », peut-on lire ainsi en conclusion du communiqué.