Il réalise des collages touchants et alerte sur les conditions de vie des populations en zones de conflits

871partages

Son nom ne vous dit peut-être rien et pourtant Uğur Gallenkuş fait partie de ceux qui éveillent les consciences de millions de personnes. En effet, il est devenu célèbre en réalisant des collages particulièrement touchant qui mettent en avant le contraste entre la vie paisible que certains peuvent mener et la violence que subissent les populations en zone de guerre.

Sa force est de trouver des photos dont les scènes peuvent se « mélanger » une fois coupées en deux. Au départ, rien ne prédestinait le jeune homme né en 1990 à Istanbul à se lancer dans l’art. En 2013, il est diplômé d’administration des affaires à la Anadolu University. Tout bascule deux ans plus tard lorsque le cliché d’un enfant réfugié gisant inconscient sur une plage choque le monde. Dans la foulée, son pays voit arriver et accueille plus de 3 millions de personnes fuyant les combats. C’est ainsi qu’il décide d’agir à sa manière pour alerter sur cette situation.

Publicité

Des collages qui rencontrent un succès fou sur Instagram

Aujourd’hui, à 30 ans, Uğur Gallenkuş vit et travaille toujours à Istanbul. La seule chose qui a changé dans son quotidien, c’est qu’il est désormais suivi par plus d’un million de personnes sur le réseau social Instagram, où il partage la totalité de ses collages. Une véritable aubaine quand on connait la noblesse de sa démarche. Il faut dire que ses visuels sont tout simplement saisissants et laissent beaucoup de ceux qui les regardent sans voix.

Voici quelques-unes des créations :

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Crédit : ugurgallen / Instagram

Plus d'articles