Des escarpins accrochés à un mur d'Istanbul pour représenter les 440 victimes de féminicides en Turquie

Par
1 524
Partages
inscription newsletter

Newsletter

partager sur twitter

Partager sur Twitter

L’exposition, considérée comme un mémorial par son créateur, est placée en plein cœur de la capitale turque pendant six mois pour discuter d’une cause importante.

 Des escarpins accrochés à un mur d'Istanbul. Crédit : Vahit Tuna

Des chiffres qui donnent le tournis. L’année dernière en Turquie, 440 femmes sont décédées sous les coups de leurs conjoints. Des chiffres alarmants qui ne sont malheureusement pas en baisse et ce, dans les quatre coins du monde. En France, nous avons atteint le triste nombre de 100 féminicides début septembre. En réponse à ces actes de violences, des manifestations sont organisées un peu partout à travers le monde pour que les gouvernements des pays prennent des mesures efficaces.

Certains choisissent une manière directe quand d’autres décident de s’exprimer avec l’art. C’est particulièrement le cas de cet artiste et graphique designer Turc, Vahit Tuna. Accrochées sur une façade d’un bâtiment, les 440 paires d’escarpins symbolisent les 440 victimes de l’année 2018 dans ce pays dans lequel 40% des femmes souffriraient ou auraient déjà souffert de violences domestiques.

Ainsi, pour ne jamais oublier ces victimes et dans le but d’attirer toujours plus l’attention sur ces violences, l’artiste a eu l’idée d’accrocher ces accessoires -très propres aux femmes- afin que le problème ne soit pas négligé. Et à cette hauteur, il est assez difficile d’y échapper.

 

Crédit : Vahit Tuna

Outre l’aspect esthétique, les escarpins sont facilement associés aux femmes ainsi, le message peut être bien mieux compris. De plus, dans certaines régions de la Turquie, il est de coutume de disposer les paires de chaussures d’une personne décédée à l’extérieur. Un message fort et important à la vue des passants qui rappelle que cette cause n’est toujours pas réglée.

Source : Instagram
Turquie Art Street art
Commentaires