Ce renard croisé ressemble à une sublime créature légendaire

Bouton whatsapp

Au Canada, un jeune photographe a croisé la route de deux magnifiques créatures. L’une d’elle se démarque par son pelage somptueux.

Ces renards semblent tout droit sortis d’un conte de fées. Sur l'île de Twillingate située au Canada, le photographe Sam Gaby a eu l’immense privilège de rencontrer Mat et Pat, deux magnifiques renards.

Crédit Photo : Sam Gaby

Mat est doté d’une fourrure bicolore. Cette particularité est le résultat d’un croisement entre un renard roux et un renard argenté. De ce fait, cette mutation génétique lui confère une robe relativement noire.

 Crédit Photo : Sam Gaby

La fourrure de Pat est également parsemée de taches noires, moins visibles que celle de son compagnon. Subjugué par leur beauté, Sam a décidé de les photographier dans leur habitat naturel. Et les clichés sont à couper le souffle.

 Crédit Photo : Sam Gaby

Crédit Photo : Sam Gaby

Profitant de son séjour sur l’île, le jeune homme a noué des liens avec les deux mammifères.

D’après les habitants du coin, il y avait autrefois une ferme à fourrure dans les environs de la ville. Mais cette dernière a fermé ses portes et a relâché les animaux dans la nature.

Crédit Photo : Sam Gaby

Sam Gaby a partagé ses photos sur son compte Instagram et certains internautes ont comparé les deux renards à un Pokemon.

Crédit Photo : Sam Gaby

Crédit Photo : Sam Gaby

Crédit Photo : Sam Gaby

Crédit Photo : Sam Gaby

 Crédit Photo : Sam Gaby

Crédit Photo : Sam Gaby

Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter

Au sujet de l'auteur : Jenna Barabinot

Depuis 1 an et demi, je m’efforce de produire des articles de qualité tout en gardant ma touche d’humour. Mon domaine de prédilection ? Les histoires d’animaux qui se terminent en happy end. Je suis d’ailleurs incollable sur les races des chiens. Les sujets de société me passionnent et me permettent de perfectionner ma plume. J’affectionne aussi la rubrique « entertainment » car elle m’offre une parenthèse pailletée.