Durant 70 ans, cet ancien soldat américain a cherché à retrouver l'amour de sa vie, rencontrée lors de l'occupation du Japon

Séparés par la vie, deux amoureux ont enfin pu se retrouver 70 ans après s'être perdus de vue.

L’histoire le montre, bon nombre de personnes ont vu leur destin brisé par les affres de la guerre.

Et les histoires d’amour n’y échappent pas lorsque les conflits armés et leurs ramifications viennent séparer les êtres qui s’aiment, laissant ainsi des âmes inconsolables et hantées par le souvenir d’une romance inachevée.

Duane Mann a vécu ce traumatisme en devant renoncer à celle qu’il aimait.

Il retrouve enfin l’amour de sa vie, 70 ans après leur séparation

Vétéran de l’armée, cet Américain de 91 ans a été contraint de quitter l’amour de sa vie en 1953, à cause de son engagement militaire, et il aura passé le restant de son existence à essayer de la retrouver.

Cette histoire commence au tournant des années 1950 lorsque Duane, officier de la marine, est stationné au Japon, alors occupé par les Américains depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

À l’époque, il est un jeune homme de 22 ans et se retrouve affecté à l’aéroport international Haneda de Tokyo, pour y superviser le fret prioritaire de la Navy. En parallèle, il travaille également comme réparateur au club des sous-officiers de l’armée de l’air afin d’arrondir ses fins de mois.

Dans cet établissement travaille une certaine Peggy Yamaguchi, une belle japonaise dont Duane tombe très vite amoureux.

Le coup de foudre est alors réciproque et les deux jeunes tourtereaux entament une relation qui devient passionnée. Très vite, le mariage s'impose comme une évidence à leurs yeux.

Crédit photo : DR

Mais dès 1952, date officielle de la fin de l’occupation américaine au Japon, Duane peut à tout moment être rappelé au pays et la couple va vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête.

Et ce qui devait arriver arriva… En juin 1954, le jeune homme reçoit son ordre de démobilisation qui lui signifie de rentrer aux États-Unis dans les plus brefs délais.

Il s’exécute, laissant derrière lui Peggy, seule et enceinte de quelques semaines.

« Lorsque j’ai pris l’avion, j’ai laissé une fille très malheureuse qui versait beaucoup de larmes », raconte ainsi le vétéran dans un post Facebook, publié le 2 mai 2022.

Rentré dans son Iowa natal, Duane va alors tout faire pour tenter de rapatrier la femme de sa vie et l’enfant qu’elle porte aux États-Unis.

Mais rien ne va se passer comme prévu, car son père a dépensé toutes ses économies pendant qu’il était au Japon.

Les deux amants vont néanmoins continuer de s’écrire avec le fol espoir de se retrouver un jour. Mais cette correspondance va s’arrêter brutalement quelques semaines plus tard.

Sans nouvelle de sa chère et tendre pendant trois mois, Duane va enfin recevoir un courrier de Peggy, transmis par sa sœur. Le contenu de la missive va alors lui briser le cœur.

« Dans cette lettre, Peggy m’informait qu’elle avait épousé un militaire et qu’elle avait perdu le bébé (…) C’est alors que j’ai découvert que ma mère avait brûlé toutes les lettres de Peggy parce qu’elle ne voulait pas que j’épouse une Japonaise ».

Des retrouvailles émouvantes

« Complètement détruit », Duane a ensuite refait sa vie tant bien que mal et a fini par rencontrer une femme qui l’a rendu heureux et avec laquelle il s’est marié puis a fondé une famille. Toutefois, son bonheur était sans cesse hanté par le souvenir de Peggy. La simple idée que cette dernière puisse croire qu’il l’avait abandonnée lui était en effet insupportable.

Pendant 70 ans, la culpabilité a rongé le vétéran qui a essayé de recontacter son premier amour, en vain.

L’an dernier, il a tenté une dernière fois de la retrouver, avec l’aide son fils, en publiant un avis de recherche sur facebook.

Et la magie des réseaux sociaux a très vite opéré puisqu’une semaine plus tard, une chercheuse canadienne, touchée par le message de Duane, a entrepris des recherches et a fini par retrouver un vieil article de journal, datant de 1956, qui faisait mention de la nouvelle vie d’une immigrée japonaise résidant dans le Michigan. Cette femme n’était autre que Peggy !

Peu de temps après son mariage, Peggy - toujours vivante et aujourd’hui âgée de 91 ans - avait en effet émigré aux États-Unis avec son mari et le couple y avait fondé une famille avec 3 enfants, dont l’un portait le prénom… Duane.

Pendant des décennies, Duane et Peggy ont donc vécu dans des États presque voisins, sans le savoir.

Informé, Duane s’est donc rendu dans le Michigan, accompagné de son fils, pour rendre visite à Peggy et les retrouvailles ont été très émouvantes.

Crédit photo : DR

70 ans après, Duane a enfin pu raconter la vérité à Peggy et lui dire qu’il ne l’avait jamais abandonnée.

« Cela a vraiment été un moment de libération », a raconté le nonagénaire qui est désormais en paix avec lui-même.


VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Mathieu D'Hondt

Évoluant dans la presse web depuis l’époque où celle-ci n’en était encore qu’à ses balbutiements, Mathieu est un journaliste autodidacte et l’un de nos principaux rédacteurs. Naviguant entre les news généralistes et les contenus plus décalés, sa plume s’efforce d’innover dans la forme sans jamais sacrifier le fond. Au-delà de l’actualité, son travail s’intéresse autant à l’histoire qu’aux questions environnementales et témoigne d’une certaine sensibilité à la cause animale.