Tim, ancien sans-abri de 70 ans, est la première personne à bénéficier d'une maison imprimée en 3D aux États-Unis

On traverse aujourd’hui l’Océan atlantique pour mettre en lumière une très belle initiative qui permet la construction de petites maisons, imprimées en 3D. Grâce à ce projet, un ex-sans-abri a pu retrouver un logement décent, devenant par la même occasion la première personne dans le pays à habiter ce type d’habitation.

Encore méconnue, l’entreprise Icon pourrait bien se faire un nom dans les années à venir.

Cette société de construction a en effet misé sur l’impression 3D et les petites surfaces optimisées, pour construire des maisons d’un nouveau genre.

Ce projet a en effet permis de bâtir des « tiny house » novatrices, qui sont des petits logements imprimés en 3D et destinés à offrir un confort suffisant à leurs occupants.

Une manière de construire des maisons rentables et de lutter efficacement contre la crise du logement, puisque le premier objectif est avant tout de reloger des personnes dans le besoin.

Crédit photo : @icon3dtech

Tim, ancien sans-abri de 70 ans, va devenir le premier américain à habiter une maison imprimée en 3D

C’est notamment le cas de Tim Shea, un ancien sans-abri de 70 ans qui va devenir le premier américain à habiter dans une maison imprimée en 3D.

Crédit photo : @icon3dtech

Tim va ainsi emménager dans un village solidaire géré par la société Community First ! Village, qui propose des logements abordables ainsi que des programmes de soutien aux plus démunis, à Austin (Texas).

Les bâtiments construits dans ce parc de 20 hectares sont fournis par l’entreprise Icon qui les confectionne à l’aide d’une imprimante 3D Vulcan II, en seulement 48 heures.

Crédit photo : @icon3dtech

Chacune de ses maisons imprimées coûte en moyenne 20 à 30 % de moins qu’une maison traditionnelle, ce qui permet d’appliquer des loyers défiant toute concurrence et de loger des personnes aux faibles revenus.

Tim ne paiera ainsi que 300 dollars (254 euros) par mois pour sa nouvelle demeure !

Crédit photo : @icon3dtech

Source : @icon3dtech