Blessé gravement par un piège à collet, un éléphanteau albinos a été sauvé et pris en charge par un refuge pour éléphants

2 270partages

En Afrique du Sud, un éléphanteau albinos blessé par un piège à collet a été sauvé in extremis par un refuge pour animaux. Aujourd’hui, le pachyderme vit parmi les siens.

Khanyisa est une éléphante albinos originaire d’Afrique du Sud. En 2020, la petite femelle a été retrouvée dans la nature avec un collet enroulé autour de son cou, de ses oreilles et à l’intérieur de sa bouche.

Crédit Photo : HERD - Hoedspruit Elephant Rehabilitation and Development)

L’éléphanteau a failli perdre la vie

Ses blessures, causées par le fil tranchant, étaient si graves que son pronostic vital était engagé. Le mammifère a été secouru à temps par des sauveteurs. Sans cette intervention, l’animal serait certainement mort.

Outre la gravité de ses blessures, l’éléphanteau souffrait également de déshydratation et de malnutrition. Face à cette situation, Khanyisa a été confiée à l’équipe de Hoedspruit Elephant Rehabilitation and Development, un orphelinat pour éléphants.

Crédit Photo : HERD - Hoedspruit Elephant Rehabilitation and Development)

Sur place, le pachyderme a été pris en charge par les vétérinaires spécialisés dans la faune sauvage. Ils ont soigné en priorité les plaies laissées par le piège. La tête de l’éléphante était si enflée qu’elle pouvait à peine ouvrir les yeux.

En raison de ses blessures qui affectaient sa bouche et ses joues, Khanyisa a été nourrie au biberon, mais elle avait beaucoup de mal à s’alimenter : « Il a fallu beaucoup d’amour et de patience de la part de notre équipe pour y parvenir», a écrit HERD dans un communiqué de presse.« Finalement nous y sommes parvenus. Mais il a fallu beaucoup plus de concentration et d’attention de la part de nos soignants pour la nourrir, comparé à un éléphanteau en bonne santé ».

Crédit Photo : HERD - Hoedspruit Elephant Rehabilitation and Development)

Crédit Photo : HERD - Hoedspruit Elephant Rehabilitation and Development)

L’éléphante se rétablit et rejoint un troupeau

Armée d’une volonté de fer, l’éléphante a repris du poil de la bête. Son désir de vivre était un véritable soulagement pour les soigneurs de l’orphelinat. En l’espace de sept semaines, Khanyisa a réussi à prendre 35 kilos :

« Khanyisa a eu une excellente prise de poids au cours de la première année. Elle est à égalité avec son âge estimé à 17 mois, avec un poids de santé de 290kg, bien que le dernier mois ait vu un ralentissement qui nous a conduits à réévaluer son apport nutritionnel ».

Crédit Photo : HERD - Hoedspruit Elephant Rehabilitation and Development)

En avril 2020, les blessures de l’éléphanteau ont complètement guéri. Quelques jours après, le petit pachyderme a commencé à s’intégrer au « troupeau d’éléphants Jabulani » local. Depuis, Khanyisa passe ses journées avec sa nouvelle famille qui lui apporte beaucoup d’amour et de réconfort. En fin de journée, elle retourne à l’orphelinat pour recevoir du lait maternisé, dont elle dépendra jusqu’à l’âge de quatre ans.

À l’instar des animaux sujets à l’albinisme, l’éléphante est très sensible à la lumière du soleil.

Crédit Photo : HERD - Hoedspruit Elephant Rehabilitation and Development)

Crédit Photo : HERD - Hoedspruit Elephant Rehabilitation and Development)

Crédit Photo : HERD - Hoedspruit Elephant Rehabilitation and Development)

 

Source : Facebook / HERD
Plus d'articles
À lire aussi