À seulement 23 ans, cette maman a déjà 11 enfants et elle en veut plus de 100

11Kpartages

Une femme russe a révélé qu'elle et son mari millionnaire prévoient d'avoir plus de 100 enfants biologiques, après avoir accueilli 10 bébés par mère porteuse en seulement 10 mois. Christina Ozturk, 23 ans, originaire de Moscou, a rencontré son riche mari hôtelier, Galip Ozturk, 56 ans, alors qu'elle passait ses vacances dans la ville côtière de Batumi, en Géorgie.

Crédit : batumi_mama / Instagram

À voir aussi

Christina, qui a donné naissance à sa fille Vika (6 ans) à l'âge de 17 ans, a déclaré que le couple avait choisi de faire appel à des mères porteuses parce qu'il souhaitait avoir rapidement le plus d'enfants possible. Leur premier enfant obtenu par cette méthode de gestation par autrui, Mustafa, est né le 10 mars 2020, tandis que celui qu’ils ont acceuilli le plus récemment, qui est le dixième enfant, Olivia, est née le 16 janvier 2021.

Lors d’une interview, la mère de 11 enfants a révélé que le couple avait discuté de la possibilité d'avoir plus de 100 enfants, déclarant : « je ne sais pas combien ils seront finalement, mais nous n'avons certainement pas l'intention de nous arrêter en si bon chemin. » Christina, qui met un point d’honneur à installer une routine saine de soins et d’alimentation pour ses enfants, affirme que ses 10 bébés dorment « de 20 heures à 6 heures du matin », et a fait savoir que les nounous de la famille enregistraient chaque détail des enfants dans des carnets afin que les parents soient au courant de tout.

Crédit : batumi_mama / Instagram

Christina, originaire de Russie, était une mère célibataire lorsqu'elle a décidé de faire une pause en allant passer des vacances au bord de la mer à Batumi. Cette destination touristique populaire, située au pied du Caucase, est souvent appelée le « Las Vegas de la mer Noire ». Elle a déclaré avoir eu le coup de foudre en rencontrant Galip, un magnat de l'immobilier et des transports originaire de Turquie, dès le premier jour de son séjour, et le décrit de la manière suivante : « il est mon mentor, mon guide et mon prince de conte de fées à la fois. » Et Galip d'ajouter : « elle est si facile à vivre, elle a toujours le sourire aux lèvres, tout en étant timide et mystérieuse. Elle est la femme dont j’ai toujours rêvé, un diamant brut avec un cœur pur et gentil. »

Les choses ont rapidement évolué pour le couple, puisqu’après le séjour à Batumi, en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Christina et sa jeune fille Vika déménageant à Batumi pour être avec Galip. Elle souhaitait beaucoup d’enfants et malgré le fait que Galip était beaucoup plus âgé qu'elle et qu'il avait lui-même des enfants adultes, il n'avait aucune objection à avoir une famille nombreuse. Le couple a convenu qu'il voulait avoir le plus d'enfants possible car il adorait prendre soin d’eux et les biberonner. La jeune femme a confié qu'ils s'étaient initialement préparés à avoir un bébé chaque année, mais qu'ils ont rapidement réalisé que sa capacité de reproduction n'était pas suffisante pour répondre à leurs exigences. Ils ont donc décidé de faire appel à des mères porteuses, ce qui coûte environ 8000 euros par grossesse.

Crédit : batumi_mama / Instagram

Crédit : batumi_mama / Instagram

Les 10 enfants du couple ont été mis au monde par des mères porteuses

L'État de Géorgie autorise les mères porteuses depuis 1997, à condition que le couple concerné soit hétérosexuel et marié. Comme dans beaucoup de pays, l’enfant qui naît va automatiquement aux personnes qui ont fourni le matériel génétique pour la conception, et la mère porteuse n'a aucun droit. Toutes les mères porteuses potentielles de Christina suivent des séances de conseil et signent des documents juridiques avant de devenir enceintes d'enfants qui sont génétiquement issus de Christina et de son mari. Seules les jeunes femmes ayant déjà eu au moins une grossesse sont choisies, et des contrôles sont effectués pour s'assurer qu'elles n'ont pas de mauvaises habitudes ou de dépendances avant de rejoindre le programme.

Ces dernières reçoivent un soutien psychologique pour s'assurer qu'elles sont prêtes à relever le défi, qui consiste notamment à abandonner le bébé à la naissance. Christina explique : « la clinique de Batumi choisit les mères porteuses pour nous et assume l'entière responsabilité du processus. Nous ne connaissons pas personnellement les mères porteuses et n'avons pas de contacts directs avec elles afin d'éviter tout problème après la grossesse. Toute la communication passe par la clinique, nous ne faisons que surveiller les indicateurs de santé, j'élabore un menu diététique pour les mères afin que l'alimentation soit complète, je regarde les résultats des tests. »

Crédit : batumi_mama / Instagram

Crédit : batumi_mama / Instagram

Après avoir accueilli le fils aîné Mustafa en mars 2020, ses frères et sœurs ont rapidement suivi, notamment Maryam le 17 avril, les jumelles Alice et Airin le 19 avril, Mekhmet le 21 août, Lokman le 10 novembre, et plus récemment Olivia le 16 janvier 2021. Christina et Galip souhaitent avoir d'autres enfants, et ont discuté de la possibilité d'avoir plus de 100 bébés, mais ont décidé d'attendre que leurs bébés soient plus âgés avant de se lancer dans une nouvelle aventure de maternité par mère porteuse.

Entre-temps, Christina n'a pas exclu la possibilité de donner naissance à d'autres bébés elle-même de manière naturelle, mais elle a déclaré que ce n'était « pas forcément très pratique pour le moment avec tant de jeunes enfants. » La jeune maman a également souligné que le processus de FIV était très éprouvant pour le corps et qu'elle ne voulait pas prendre le risque de tomber enceinte pendant le traitement. En ce qui concerne le nombre final d’enfants qu’aura le couple, elle a déclaré : « nous ne sommes tout simplement pas prêts à parler de ça. Chaque chose en son temps. »

Si la mère de 11 enfants profite régulièrement des services de nounous conformées, elle a affirmé qu’elle faisait tout pour passer autant de temps que possible avec sa grande famille. Elle s'occupe elle-même de la plupart des soins quotidiens aux enfants et s'assure de leur donner l'attention qu’ils méritent. Cependant, elle a également admis que s'occuper d'une si grande fratrie à la fois s’avérait difficile et épuisant. Très à cheval sur la nourriture, Christina tient aussi particulièrement à ce que ses enfants mangent du mieux possible et explique qu’elle ne leur donne que des repas faits maison avec des aliments bios et n'achetait aucun plat préparé de façon industrielle. Elle ajoute : « la nourriture est strictement calculée en grammes, pas un gramme de plus, pas un gramme de moins. »

Crédit : batumi_mama / Instagram

Crédit : batumi_mama / Instagram

Crédit : batumi_mama / Instagram

Crédit : batumi_mama / Instagram

Crédit : batumi_mama / Instagram

Incroyable, n’est-ce pas ? Qu’en pensez-vous ?

Source : LAD Bible