Cette maman oie a été photographiée en train de veiller sur une portée de 47 bébés

2 965partages

Au départ, Mike Digout n’était pas spécialement un grand fan des oies canadiennes. Mais ce printemps, il a changé d'avis après avoir rencontré une remarquable mère oie s'occupant de sa très grande famille.

Crédit : Mike Digout

À voir aussi

Depuis qu'il travaille à domicile, Mike Digout se promène sur les rives de la rivière Saskatchewan, près de chez lui à Saskatoon, et emporte son appareil photo pour photographier la faune qui y vit. C'est là qu'il a rencontré les oies pour la première fois. « Je me promenais tous les soirs sur les berges de la rivière à la recherche de castors et, bien sûr, il y avait beaucoup d'activité des oies car elles venaient du sud et cherchaient un endroit pour nicher. C'est devenu assez divertissant de voir les oies se battre pour les endroits où nicher et protéger leurs nids » a-t-il raconté à nos confrères de The Dodo.

En mai, Mike Digout a remarqué que les premiers œufs de bébés oies avaient éclos. « Ils sont si mignons quand ils sont petits, un peu comme des balles de tennis avec des jambes. J'ai donc commencé à prendre des photos d’eux en attendant que les castors reviennent » ajoute le photographe amateur. Une nuit, il était assis près de roseaux le long de la rive lorsqu'il a vu une mère oie avec un groupe de petits inhabituellement grand. Un par un, les bébés ont commencé à se glisser sous ses plumes pour dormir, jusqu'à ce que Mike Digout compte 16 corps duveteux entassés sous les ailes protectrices de leur mère.

« J’étais stupéfait que cette mère ait eu 16 bébés, alors j'ai commencé à y retourner chaque nuit pour chercher et suivre cette mère et ses oisons. Et chaque jour, il semblait qu'elle avait un groupe plus important » a expliqué le passionné de nature. Ce dernier a compté 25 oisons un jour, puis 30 le lendemain jusqu'à ce qu'il repère enfin la maman oie et son compagnon avec 47 bébés. Mike Digout a compris que cette maman étonnante s'occupait de bébés provenant de plusieurs familles différentes. C'est ce que l'on appelle une couvée en bande et c'est un phénomène courant dans les zones urbaines et suburbaines où les nids sont nombreux.

Crédit : Mike Digout

Une oie particulièrement dévouée

Les couvées en bande se forment lorsque des parents particulièrement patients gardent les enfants d'autres oies, donnant ainsi à leurs congénères quelques moments de repos. Pour Mike Digout, il était clair que cette maman oie était faite pour ce travail : « c’était incroyable de voir à quel point elle était calme avec autant de bébés autour d'elle. Elle semble être une mère très dévouée. »

Les oisons grandissent rapidement, et ne peuvent plus tous tenir sous leur mère. Maintenant, ils dorment collés les uns aux autres, rassemblés dans l’herbe pendant qu'elle surveille. La couvée s'est depuis divisée en trois grandes unités familiales, mais cette supermaman et son compagnon s'occupent toujours de 25 bébés. Et cela ne fait aucun doute que ce couple chaleureux et altruiste continuera à les garder en sécurité jusqu'à ce qu'il soit temps de s'envoler à nouveau vers le sud.

Crédit : Mike Digout

Crédit : Mike Digout

Crédit : Mike Digout

Crédit : Mike Digout

Crédit : Mike Digout

Cela fait chaud au cœur, n’est-ce pas ?

Source : The Dodo