Un portrait robot d'un des suspects dans l'affaire des chevaux mutilés dévoilé

3 866partages

Grâce à un président d’un refuge, agressé alors qu’il tentait de sauver un cheval et deux poneys, la gendarmerie a pu établir le portrait-robot de l’un des suspects.

Depuis plusieurs mois, des chevaux et des poneys, et même des veaux, sont victimes de mutilations mystérieuses, souvent mortelles. Il y aurait, à ce jour, une vingtaine d’enquêtes lancées et aucun lien entre elles n’a pu être établi.

Publicité

Un portrait-robot pour faire avancer l’enquête

Depuis hier, la gendarmerie peut enfin mettre un visage approximatif sur l’un des suspects. En effet, dans l’Yonne, le propriétaire d’un refuge, a pu interrompre les méfaits d’individus qui s’en prenait à trois de ses animaux, un cheval et deux poneys.

Agressé à la serpette par l’un d’eux, Nicolas Demajean s’en est sorti avec une large entaille au bras et avec une bonne mémoire. Le visage de son agresseur, il s’en est souvenu et il a aidé la gendarmerie à dresser un portrait-robot.

Ainsi, depuis hier soir, la gendarmerie à diffusé ce portrait-robot leur permettant d’avoir enfin une première piste. On verra si cela permettra aux autorités de remonter jusqu’à l’identité du suspect et de faire enfin avancer l’enquête, et pourquoi pas de la lier avec les autres affaires en cours.

Source : Le Figaro
Plus d'articles