À 51 ans, elle guérit du cancer alors que les médecins ne lui donnaient plus qu'un an à vivre, grâce à un essai clinique

Bouton whatsapp

En Angleterre, une femme de 51 ans a réussi à vaincre son cancer du sein grâce à un essai clinique.

En novembre 2017, Jasmin David a vécu un véritable cauchemar lorsqu’elle a découvert qu’elle souffrait d’une forme agressive du cancer du sein, rapporte le quotidien anglais The Independant.

À voir aussi

Pire encore, sa maladie s’est ensuite propagée «aux poumons, à la cage thoracique et aux ganglions lymphatiques». À l’époque, ses médecins ne lui donnaient alors qu’un an à vivre.

Crédit Photo : The Christie

Selon le site d’information, la mère de famille a souhaité poursuivre ses séances de chimiothérapie avant de subir une mastectomie en avril 2018. Un traitement de radiothérapie lui a permis se débarrasser du cancer.

Toutefois, Jasmin David a fait une rechute en octobre 2019, et les scanners avaient révélé de nombreuses lésions dans tout son corps. Face à cette situation, elle a décidé de participer à un essai clinique de phase 1 se déroulant sur deux ans au National Institute for Health and Care Research (NIHR) Clinical Research Facility (CRF), à l’hôpital The Christie de Manchester.

Crédit Photo : Image d'illustration / Istock

L’essai clinique lui redonne espoir

Sur place, la patiente a reçu un médicament expérimental «combiné à un médicament d’immunothérapie : l’atézolizumab». À noter que ce traitement est administré par voie intraveineuse toutes les trois semaines, jusqu'en décembre 2023.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’essai clinique a été un véritable succès. En effet, Jasmin a réussi à vaincre la maladie en juin 2021 : les scanners ne montraient plus aucune trace de cancer.

«Quand on m’a proposé l’essai, je ne savais pas si ça marcherait pour moi», a indiqué la Britannique de 51 ans au Manchester Evening News. «Mais je me suis dit qu’au moins, je pourrais faire quelque chose pour aider les autres». Toujours selon ses dires, le traitement a provoqué de «nombreux effets secondaires horribles, notamment des maux de tête et des pics de température»

Crédit Photo : The Christie

De son côté, la responsable de l’essai clinique a félicité Jasmin David : «Nous sommes vraiment heureux que Jasmin ait eu un si bon résultat. À The Christie, nous testons continuellement de nouveaux médicaments et de nouvelles thérapies pour voir s’ils peuvent bénéficier à davantage de personnes».

Aujourd’hui, la quinquagénaire n’a qu’une seule envie : croquer la vie à pleines dents : «Il y a deux ans et demi, je pensais que c'était la fin. Maintenant, j'ai l'impression de renaître».

Source : Slate
Bouton whatsapp