« La détresse des SDF est effroyable », le cri d'alarme d'une responsable des Restos du coeur

5 828partages

En cette période de confinement, les rues de Paris sont quasi désertes et les SDF sont laissés à eux-mêmes. « Une détresse effroyable » qui a conduit l’association caritative « Les Restos du cœur » à davantage se mobiliser pour nourrir les sans-abri.

Les SDF de la capitale vivent une période très difficile avec le confinement de la population. Errants seuls dans des rues désertes, ils sont parmi les grands victimes de cette crise sanitaire. Sans-abri en temps normal, ils sont aussi sans nourriture à cette période de retranchement obligé. Leur précarité grandissante ne passe pas sans attirer l’attention d’association caritative comme Les Restos du cœur.

Françoise Haouzi, responsable à Paris des dons et des collectes de surplus et des invendus alimentaires aux Restos du cœur, évoque leur situation : « C'est la première fois que je vois dans Paris des personnes à la rue souffrir de la faim. Avant, ils leur suffisait de se mettre devant un fast-food pour obtenir un sandwich. Aujourd'hui, ils ne peuvent plus survivre en faisant la manche car ils ne croisent plus grand monde dans les rues. Les métros sont vides. Les joggeurs sortent sans leur porte-monnaie. La détresse des SDF est effroyable ».

Crédit photo: PIERRE ANDRIEU / AFP

Cette situation alarmante de la vie des sans-abri dans la capitale parisienne a poussé l’association des Restos du cœur à mener des opérations de collecte de nourriture au bénéfice des SDF.

Depuis le début du confinement, l'association caritative a dû s'adapter pour faire face aux bouleversements engendrés par la pandémie. Pour cause, il y a de moins en moins de bénévoles, en grande majorité des retraités, plus vulnérables face au Covid-19, dans les rues de Paris pour distribuer des repas chauds aux sans-abri. Avec le confinement, ce n’est plus possible.

« Quand le gouvernement a pris la décision de fermer les lieux n’étant pas indispensables à la vie de la Nation, des restaurants parisiens nous ont contactés pour nous proposer de nous donner leurs denrées périssables. Mais nous ne pouvions malheureusement rien en faire puisque nous n'avions déjà plus la possibilité de préparer des repas chauds », explique Théa, une bénévole de l’association caritative. C'est à ce moment que des restaurateurs ont décidé de préparer des repas froids aux SDF.

Aujourd'hui, 2 000 salades composées conditionnées en barquettes sont fabriquées par huit établissements parisiens. « Il nous faut encore trouver une solution pour enrichir les paniers repas d'un sandwich ou d'une tarte salée car les salades ne sont pas suffisamment consistantes. Les SDF ont besoin d'un apport de nourriture une fois et demi-supérieure à des personnes ayant un toit », explique la bénévole qui a bon espoir que son message soit entendu : « il y a une chaîne de solidarité extraordinaire ».

Le nombre de repas distribués a bondi de 30 % par rapport à la semaine précédente note Le Parisien. En plus des repas offerts, Les Restos du cœur fournissent des attestations de sorties aux sans-abri pour leur éviter tout ennui avec la police.

Pour appuyer la cause de cette association, la mairie de Paris et la région ont décidé de donner leurs stocks de nourriture provenant des caisses des écoles, des collèges et des lycées. Cojean, chaîne de restauration sur le pouce haut de gamme et Frichti, application de livraison de repas, sont des donateurs historiques tout comme Sodebo et Daunat, fabricants de sandwiches industriels.

Source : Le Parisien
Plus d'articles