Coronavirus : Li Wenliang, le médecin chinois qui avait donné l'alerte fin décembre, a succombé à son tour au virus

7 302partages

Le médecin chinois lanceur d'alerte, qui avait prévenu des dangers du coronavirus, est mort ce jeudi.

Il était l’un des premiers à avoir alerté les autorités chinoises quant aux risques sanitaires au début de l’épidémie de coronavirus.

L’ironie du sort aura voulu qu’il contracte à son tour ce mystérieux virus, auquel il a finalement succombé. Le Docteur Li Wenliang est en effet décédé à l’hôpital central de Wuhan - épicentre de l'épidémie - des suites de la maladie.

Considéré comme un héros pour son dévouement fatal

Cet ophtalmologue était considéré comme un héros en Chine après avoir, dès le mois de décembre dernier, tiré la sonnette d’alarme en observant plusieurs patients qui présentaient des symptômes similaires à ceux provoqués par le Sras, lors de l’épidémie de 2002/2003, responsable de la mort de 774 personnes.

À partir de ces constatations, il avait immédiatement conseillé à ses collègues de se protéger avec des masques et des combinaisons, appelant à traiter les cas avec précaution pour éviter de propager ce qu'il suspectait être un nouveau coronavirus. Les faits lui ont, hélas, donné raison.

Son geste lui avait valu les remontrances de Pékin qui l’avait ouvertement accusé, ainsi que 6 autres de ses confrères, de colporter des rumeurs infondées.

Lin Wenliang avait à l’époque expliqué que les autorités lui avaient ordonné de signer une lettre mensongère, dans laquelle il devait avouer avoir fait « des commentaires erronés » et qu’il avait, par la même occasion, « fortement perturbé l’ordre social ».

La Cour suprême chinoise avait finalement considéré que ces lanceurs d’alerte, dont il faisait partie, avaient été traités de manière « inappropriée ».

Lin Wenliang avait ensuite poursuivi son œuvre en s’occupant de nombreux patients, avant d’être à son tour contaminé.

Un dévouement irréprochable que beaucoup de Chinois avaient salué sur le réseau internet local, voyant en lui un héros dévoué. Son décès a suscité émotion et colère chez les habitants !

Lin Wenliang avait 34 ans.

Pour rappel, le nouveau coronavirus (2019-nCoV) a tué au moins 630 personnes en Chine et plus de 24 000 contaminations ont été répertoriées, dans le monde, dont 6 cas avérés en France.

Source : AFP
Plus d'articles