État d'urgence sanitaire : la fin a été votée pour le 14 décembre, provoquant la colère d'Olivier Véran

4 705partages

Alors que le gouvernement souhaitait prolonger l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 16 février 2021, l'Assemblée Nationale a décidé qu'il irait jusqu'au 14 décembre. Explications sur ce passage compliqué à l'Assemblée marqué par le coup de sang du ministre de la Santé, Olivier Véran.

Face à la pandémie de Covid-19, le gouvernement a mis en place l'état d'urgence sanitaire en France à partir du 17 octobre 2020.

Cette décision permet de prendre une série de mesures exceptionnelles destinées à freiner la propagation du virus. Le gouvernement peut décider de limiter les déplacements, confiner la population et fermer des établissements et des commerces.

Crédit photo : Corona Borealis Studio / Shutterstock

Le gouvernement souhaitait prolonger cet état d'urgence jusqu'au 16 février prochain. Mais au delà d'un mois d'application, cette prolongation doit être autorisée par la loi. Pour cela, l'Assemblée Nationale a voté, et la décision a été rejetée.

Fin de l'état d'urgence avant Noël

Pendant le vote à l'Assemblée Nationale, peu de députés LREM étaient présents. Par conséquent, ce sont les oppositions qui l'ont emporté. L'état d'urgence sanitaire prendra donc fin au 14 décembre prochain, et non au 16 février.

« Les fêtes de fin d'année sont un moment privilégié, il convient de tout mettre en œuvre pour permettre aux Français de se retrouver en famille », a déclaré Josiane Corneloup, des Républicains.

Crédit photo : Jacques Witt / SIPA

Un débat mouvementé a précédé le vote. L'absence des députés LREM et les débats ont provoqué la colère d'Olivier Véran, ministre de la santé, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

« Vous êtes en train de débattre de sujets alors que nos soignants se battent pour sauver des vies. C'est ça la réalité, si vous ne voulez pas l'entendre, sortez d'ici ! », s'est-il écrié.

Une décision provisoire

Le gouvernement pourrait revenir sur ces votes jusqu'à l'adoption du projet de loi, qui aura lieu ce vendredi. Cependant, cette date pourrait être repoussée et une nouvelle délibération pourrait avoir lieu.

Un deuxième vote a suivi le premier, tout aussi mouvementé. Le confinement ne pourra pas être renouvelé au-delà du 30 novembre si le Sénat ne donne pas son accord. Les échanges reprendront ce mercredi après-midi.

Source : 20 minutes
Plus d'articles