Attention aux champignons dangereux, l'ANSES alerte contre les risques d'intoxication

Bouton whatsapp

Alors que l’automne approche à grands pas, la saison des champignons fait elle aussi son retour. Avis aux amateurs de cueillette, l’ANSES met en garde face aux risques d’intoxication.

Le 8 septembre dernier, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a publié un communiqué, dans lequel elle avertit la population des risques d’intoxication liées à la consommation de champignons non comestibles. 

À voir aussi

Crédit Photo : Image d'illustration / Istock

1 269 intoxications recensées en 2021

Comme le précise l’établissement public, «les conditions météorologiques de ces derniers jours ont favorisé la pousse des champignons». Par conséquent, les cueillettes se multiplient en forêt, mais ces dernières ne sont pas sans risque. En effet, certaines espèces de champignons peuvent provoquer des intoxications plus ou moins dangereuses :

«Entre le 1er juillet et le 31 décembre 2021, 1 269 intoxications ont été rapportées aux Centres antipoison. Les champignons responsables des intoxications étaient issus très majoritairement de la cueillette (94 % des cas)», explique l’Anses sur son site internet.

Cette année, plus d’une soixantaine de cas ont déjà été enregistrés depuis le 1er septembre 2022. Toujours selon l’ANSES, ces intoxications sont dues à une «confusion d’une espèce comestible avec une espèce toxique» par les cueilleurs ou à une «consommation de champignons comestibles en mauvais état ou mal cuits».

Crédit Photo : Image d'illustration / Istock

Mais ce n’est pas tout ! L’agence souligne également que certaines applications de reconnaissance de champignons ne sont pas fiables à 100%, donnant ainsi «une identification erronée des champignons cueillis».

Dans son communiqué, l’ANSES liste les bons gestes à adopter permettant d’éviter les intoxications : «ramasser uniquement les champignons que vous connaissez», «ne jamais consommer de champignons identifiés au moyen d’une application de reconnaissance de champignons sur smartphone» ou encore «ne jamais donner à manger les champignons que vous avez cueillis à de jeunes enfants».

Source : ANSES
Bouton whatsapp
Recevez le meilleur de l'actu de Demotivateur par mail !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter