Ces fleurs australiennes ressemblent comme deux gouttes d'eau à des oiseaux

Bouton whatsapp

La nature ne cessera donc jamais de nous surprendre. Après les tulipes à l’apparence de glace, les impatientes en forme de danseuse ou encore les psychotrias qui rappellent une bouche, les fleurs sont tout simplement incroyables.

Crédit : D.Blumer

Aujourd’hui encore, nous allons vous faire découvrir une fleur unique : la crotalaria cunninghamii (aussi connu sous l’appellation de fleur-oiseau). Derrière ce nom un peu barbare se cache une variété particulièrement intéressante et très atypique. En effet, elle reprend quasiment de façon parfaite la forme d’un colibri, les seuls oiseaux capables de voler en faisant du sur place. En plus, comme la plante, ils sont souvent verts, de quoi renforcer encore un peu plus la ressemblance déjà frappante.

La plante-oiseau est originaire d’Australie

Vous souhaitez observer cette fleur rare de vos propres yeux ? Alors il faut s’envoler pour l’Australie. La crotalaria cunninghamii se trouve dans la partie nord du pays. Elle fait partie de la famille des Fabaceae et s’observe fréquemment dans les zones arides comme le bush ou le mulga qui constitue la végétation semi-aride qui couvre la plus grande partie du continent australien

La fleur-oiseau ou fleur-colibri a été découverte au début du 19ème siècle par le botaniste Allan Cunnigham. Elle peut mesurer jusqu’à 2,70 mètres de hauteur dans sa version la plus imposante. Et ce n’est pas tout, en plus de son apparence étonnante, cette plante possède des vertus médicinales. Selon l’Australian Native Plants Society, les aborigènes utilisaient notamment la sève de la plante et ses fleurs vertes pour soigner les infections oculaires.

Crédit : D.Blumer

Crédit : Octopus Prime

Crédit : South Australian Seed Conservation Centre

Crédit : Aussie_Places / Instagram

Source : Wide Open Eats
commentairesVOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Albane P

Chez Demotivateur depuis 2014, j'aime mettre en avant des actualités insolites. J'apprécie particulièrement les thématiques autour de l'environnement et des animaux. La vulgarisation scientifique qui permet de rendre accessibles à tous des sujets complexes est un exercice que j'essaie d'appliquer au mieux dans mes articles.