Grâce au confinement, les dauphins blancs sont de retour à Hong Kong

9 625partages

Grâce au confinement, les dauphins blancs sont de retour dans les eaux de Hong Kong, vidées de ses bateaux.

Crédit Photo : Xinhua

À Hong Kong, le confinement a eu des effets bénéfiques sur l’environnement et a permis à la faune marine de «reprendre ses droits».

Par exemple, la chute du trafic maritime causée par le Covid-19 a provoqué le retour du dauphin à bosse du Pacifique, plus connu sous le nom de dauphin blanc de Chine.

Une bonne nouvelle pour cette espèce en voie de disparition

Depuis mars dernier, le nombre de mammifères marins a augmenté de 30% dans les eaux de Hong Kong. Cette hausse, directement liée à l’absence de bruit émis par les ferries, représente en temps normal un facteur de stress pour ce cétacé.

« Depuis que les ferries se sont arrêtés dans cette zone, des dauphins que nous n’avions pas vus depuis quatre ou cinq, six ans, sont revenus dans les eaux de Hong Kong », a expliqué Lindsay Porter, une scientifique maritime, à l’agence Reuters.

Malgré cette bonne nouvelle, la scientifique préfère garder les pieds sur Terre. Selon elle, le retour inespéré des dauphins blancs pourrait ne pas durer. De plus, cette augmentation s'apparenterait plutôt à un nouveau schéma migratoire.

« J’ai parfois l’impression que nous ne faisons que documenter la disparition de cette population de dauphins, mais je pense qu’il est important que nous comprenions les impacts de l’homme et de ses activités sur cette population, afin que nous puissions peut-être utiliser ces connaissances ailleurs pour sauver ou mieux protéger d’autres populations de dauphins », a-t-elle poursuivi.

Pour rappel, le dauphin blanc est une espèce en voie d’extinction. La perte de leur habitat, la pollution de l’air et de l’eau et le bruit représentent de grandes menaces pour ces mammifères.

Au cours de ces dernières années, le gouvernement a mis en place plusieurs politiques de conservation afin de protéger les cétacés comme six parcs marins possédant certaines restrictions sur le trafic maritime.

Toutefois, les défenseurs de l’environnement estiment que ces mesures ne sont pas suffisantes. En effet, les dauphins risquent toujours d'entrer en collision avec les bateaux lorsqu'ils se déplacent entre des zones protégées.

Plus d'articles