Le mammouth laineux bientôt ramené à la vie pour lutter contre le réchauffement climatique ?

1 324partages

Des scientifiques américains seraient en train de réfléchir à redonner vie au mammouth laineux, disparu il y a 10 000 ans. Plus qu’une simple prouesse, il s’agit pour les scientifiques de lutter contre le réchauffement climatique.

Le mammouth laineux bientôt ramené à la vie. Crédit : Daniel Eskridge/ Shutterstock

C’est le projet fou qu’ambitionne de lancer la start-up américaine Colossal. Pendant l’époque géologique du Pléistocène (-2,6 millions d’années à -11 700 ans), le mammouth laineux peuplait l’Eurasie et l'Amérique du Nord. Cette période fut régulièrement marquée par des cycles glaciaires. Des conditions climatiques extrêmes dans lesquelles perdurait le mammouth laineux.

Aujourd’hui disparue, l’espèce pourrait être en passe de faire son grand retour sur Terre. Du moins, à travers une espèce hybride. Et c’est sur la base de l’éléphant d’Asie que comptent s’appuyer les scientifiques.

Une nouvelle espèce de mammouth laineux hybridée à l’éléphant d’Asie

Une hybridation entre le mammouth laineux et l'éléphant d'Asie. Crédit : Nuttaya Maneekhot/ Shutterstock

L’éléphant d’Asie (Elephas maximus) est l’animal dont l’ADN se rapproche le plus du mammouth laineux, avec 99,6% de gènes en commun. L’éléphant d’Asie étant lui en voie de disparition, il s’agit pour les scientifiques d’introduire des éléments de l’ADN du mammouth laineux dans des cellules de l’éléphant d’Asie afin de créer une espèce hybride. Tout cela, grâce à la technologie CRISPR développée par l’un des fondateurs de Colossal, le généticien George Church de l’Université d’ Harvard.

Le résultat espéré par les scientifiques devrait présenter les caractéristiques les plus intéressantes des deux espèces hybridées. Malgré tout, les scientifiques assurent vouloir conserver les « traits biologiques fondamentaux » du mammouth laineux : une fourrure importante, de petites oreilles et une tête bombée et présentant plus de graisse afin de survivre aux conditions extrêmes de l’Arctique, là où l’espèce hybride se destine à prospérer loin des Hommes.

Une nouvelle espèce de mammouth laineux d’ici six ans

Le généticien George Church (à droite), co-fondateur de Colossal. Crédit : Colossal

Le but de la nouvelle espèce de mammouth laineux est de libérer le carbone prisonnier dans le permafrost de l’Arctique afin d’éviter qu’il ne fonde et donc qu’il ne participe au réchauffement de la planète. Le mammouth laineux ainsi créé sera un moyen ‘naturel’ de participer à la lutte contre le réchauffement climatique en foulant quotidiennement la neige.

Cependant, de nombreux scientifiques extérieurs doutent de la capacité de l’espèce à pouvoir survivre dans de telles conditions climatiques. L’éléphant d’Asie étant doté d’une culture, rappellent les spécialistes. Pas certain que la nouvelle espèce soit en mesure de prospérer dans un nouvel environnement.

Par ailleurs, il faudrait un certain nombre d’éléphants pour que les résultats espérés se réalisent, ajoutent les scientifiques. Selon eux, il faudrait plutôt s’attarder sur les espèces déjà disparues pour augmenter les chances de reproduction.

Colossal pense pouvoir donner naissance à un bébé éléphant hybride de mammouth laineux d’ici six ans. Un temps conséquent pour lutter contre le changement climatique qui, lui, n’attend pas.

Source : Futura sciences