Salon de l'agriculture : le comportement de nombreux visiteurs ivres désespère les exposants

Le salon de l’agriculture a débuté il y a quelques jours et l’ambiance est pesante : les exposants déplorent la présence de nombreuses personnes ivres, à qui ils ne peuvent présenter leurs produits.

L’édition 2023 du salon de l’agriculture a commencé ce samedi 25 février à Paris et se terminera le 5 mars prochain. L’occasion pour les visiteurs de rencontrer des animaux de compétition et de faire la connaissance de producteurs de charcuterie et de vin.

Crédit photo : iStock

Cet événement attire de nombreux visiteurs chaque année et une forte affluence a été observée lors de l’ouverture ce week-end.

Des visiteurs trop alcoolisés

Cependant, les exposants sont beaucoup moins enthousiastes que les années précédentes. La raison ? Ils déplorent la présence de visiteurs « trop alcoolisés », qui sont de plus en plus nombreux. Un comportement que les commerçants regrettent car ils peinent à se faire comprendre et à présenter leurs produits aux visiteurs, trop saouls.

« C’est un peu compliqué, je trouve que ça devient une beuverie. Cela m’ennuie parce qu’on est sur du très haut de gamme niveau vin, et on a beaucoup de mal à les présenter à des gens qui viennent juste pour se saouler », a confié Bruno Merlin, de la maison Henri Maire dans le Jura.

Crédit photo : iStock

D’après plusieurs commerçants, le salon a ouvert à 9 heures ce samedi matin et une demi-heure plus tard, de nombreux visiteurs en profitaient déjà pour boire du vin rouge. À la fin de la journée, il n’était pas rare de croiser des personnes titubantes, bouteilles à la main, comme le mentionne France 3.

À 16 heures, toutes les familles étaient parties et seuls les jeunes restaient pour boire. Des cadavres de bouteilles vides traînaient dans les allées du salon, dont la moquette était tachée par l’alcool. Une ambiance qui a surpris aussi bien les commerçants que les organisateurs du salon.

« Il faut respecter les gens qui font leurs produits, rien n’est gratuit dans la vie, a déclaré Richard Guérin, producteur de vins de Bourgogne. Ces personnes-là doivent comprendre que c’est important d’écouter et pas de boire pour boire. »

Source : France 3
VOIR TOUS LES COMMENTAIRES

author-avatar

Au sujet de l'auteur : Lisa Guinot

Arrivée tout droit de l’université, Lisa a fait ses premiers pas dans la rédaction web à Demotivateur. Armée de ses mots, elle aspire avant tout à partager des informations pour sensibiliser aux sujets qui lui tiennent à cœur, comme les enjeux environnementaux et la cause animale. En plus de son goût pour la musique, la gastronomie et le cinéma, Lisa a un petit plaisir caché pour l’astrologie.