Victimes d'une tempête, ces deux hommes se sont perdus en mer et ont réussi à survivre pendant 29 jours

Dans la mer des îles Salomon, deux hommes victimes d’une tempête se sont perdus en mer. Pendant 29 jours, ils ont réussi à survivre en buvant de l’eau de pluie et en mangeant des oranges et des noix de coco qui flottaient dans l’océan.

Livae Nanjikana et Junior Qoloni sont deux amis qui vivent dans les îles Salomon, en Océanie. Le 3 septembre, ils décident de partir à bord d’un bateau à moteur pour voyager entre deux îles.

Seulement quelques heures après leur départ, ils ont été victimes d’une grosse tempête. Une pluie battante, des nuages noirs et des vents violents se sont déchaînés sur eux, et ils ont perdu la terre de vue.

Perdus en mer pendant 29 jours

Rapidement, les deux amis ont été perdus en mer, car la batterie de leur GPS ne fonctionnait plus. La première nuit, ils ont décidé de couper le moteur de leur bateau afin d’économiser du carburant, et de se laisser porter par l’eau. Pendant 29 jours, Livae et Junior ont dérivé sur 400 kilomètres.

Crédit photo : Getty Images

Les neuf premiers jours, les deux amis se sont nourris grâce aux oranges qu’ils avaient emportées avec eux. Par la suite, ils ont réussi à survivre en buvant de l’eau de pluie, qu’ils récupéraient dans un sac de toile, et en mangeant des noix de coco qui flottaient dans l’océan. Dès qu’ils apercevaient une noix de coco à la surface de l’eau, Livae et Junior rallumaient le moteur de leur bateau et se précipitaient sur la nourriture.

« Après plusieurs jours, parce que nous avons prié, Dieu nous a donné cette idée de construire un appareil pour naviguer. Nous avons donc construit une structure en forme de mât à l’aide de pagaies et de toile et avons navigué en suivant la direction du vent », a expliqué Livae Nanjikana.

Les survivants sont sains et saufs

Finalement, au bout de 29 jours, Livae et Junior ont aperçu l’île de Nouvelle-Bretagne, située en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Non loin, ils ont vu le bateau d’un pêcheur mais ils n’avaient plus assez de carburant pour le rejoindre.

« Nous avons crié et agité nos mains sans nous arrêter vers le pêcheur, jusqu’à ce qu’il nous voie et qu’il pagaie vers nous », ont raconté les amis.

Finalement, les deux aventuriers ont été ramenés sur la plage sains et saufs. Pour le moment, ils sont toujours sur l’île de Nouvelle-Bretagne, et prennent leurs dispositions afin de rentrer chez eux.

Mer