Perchée sur des talons aiguilles, elle boucle le marathon de Paris et pulvérise un record insolite

4 111partages

Cocorico ! Une française a battu ce dimanche le record du monde du marathon en… talons aiguilles. Une catégorie totalement loufoque certes, mais qui ne doit pas faire oublier l’exploit sportif que cela représente.

À voir aussi

Si le marathon de Paris s’est achevé dans la confusion avec le très controversé record de France féminin de Clémence Calvin, venu jeter un trouble sur l’épreuve - alors que l’intéressée se trouve actuellement au coeur d’une sombre affaire de soustraction à un contrôle antidopage inopiné -, un événement bien plus insolite a retenu notre attention.

En effet, la course a également été marquée par une performance pour le moins surprenante établie par Christelle Doyhambehere, une concurrente ayant parcouru les 42,195 kilomètres en… talons aiguilles.

« J’espérais battre le record mondial de 15m. J’étais loin d’imaginer le terminer si vite »

En franchissant la ligne d’arrivée après 6h 04min 07s de course, cette Paloise de 34 ans a ainsi pulvérisé le record du monde du marathon en talons aiguilles, effaçant ainsi des tablettes la précédente marque, qui appartenait à l’Américaine Irene Sewell, en 7 h 28 min.

Chaussée de talons d’une hauteur de 7,5 centimètres, elle a réussi un véritable exploit en parcourant la distance à cette allure. Interrogée sur sa prouesse à l’arrivée, Christelle Doyhambehere n’a pas caché son bonheur, se disant même surprise d’avoir bouclé l'épreuve à un rythme si élevé.

« J’espérais battre le record mondial de 15 minutes. J’étais loin d’imaginer le terminer si vite. » a-t-elle ainsi déclaré.

La jeune femme, native de Bayonne, a couru sans discontinu jusqu’au 24e kilomètre de course avant progressivement de ralentir la cadence, tantôt en courant, tantôt en marchant, pour des raisons de sécurité.

Crédit photo : Cédric Puech

« Il y avait de l’eau sur le sol et des pavés, ça commençait à être dangereux», a-t-elle expliqué, précisant avoir été « très encouragée par de nombreux participants ». « Ça m’a donné l’énergie nécessaire », a-t-elle ajouté, fatiguée mais heureuse.

Aide-soignante à l’hôpital de Pau (Pyrénées-Atlantiques), Christelle Doyhambehere s’en est sortie indemne, terminant sa course et son pari fou sans le moindre pépin physique.

« Je pensais souffrir plus, mais je ne suis pas tombée et je n’ai aucune blessure mis à part une légère douleur à un petit orteil », s’est-elle félicitée. En revanche, ses talons « bousillés » ne peuvent pas en dire autant et devraient finir à la poubelle vu leur état.

Au-delà du challenge personnel que cela représentait, Christelle a surtout couru pour une bonne cause, profitant de l’événement pour mettre en place une cagnotte Leetchi destinée à récolter des fonds pour l’association Koala, qui oeuvre pour les enfants hospitalisés.

À l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, 650 euros ont d’ores et déjà été récoltés.

Un peu de talons donc mais aussi beaucoup de talent !

Source : Sud Ouest
Plus d'articles
À lire aussi