«Cheveux Brulés», le nouveau parfum à 104 euros d'Elon Musk lui servira à... racheter Twitter

Bouton whatsapp

Elon Musk n’en finit plus de faire parler de lui ! Sa dernière folie en date ? Le milliardaire vient de lancer son propre parfum pour «l’aider à racheter Twitter».

Ce n’est un secret pour personne : Elon Musk a de l’humour à revendre. Le milliardaire a annoncé sur son compte Twitter avoir commercialisé son propre parfum intitulé «Burnt Hair» (cheveux brûlés en anglais, ndlr), vendu 100 dollars l’unité.

À voir aussi

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son nouveau produit décrit comme «le meilleur parfum sur Terre» et commercialisé par sa société de construction de tunnels, «The Boring Company» se vend comme des petits pains.

Il faut dire que le chef d’entreprise sait comment faire pour promouvoir son eau de toilette : «Démarquez-vous dans la foule ! Faites-vous remarquer dans la foule ! Faites-vous remarquer en marchant dans l’aéroport», peut-on lire sur le site vendeur officiel.

Au total, le PDG de SpaceX aurait déjà vendu 20 000 flacons de parfum en l’espace de 24 heures, réalisant au passage 2 millions de dollars de recettes : « Avec un nom comme le mien, il était inévitable que je me retrouve dans le secteur des fragrances — pourquoi je ne l’ai pas fait avant ?! », a indiqué l’homme d’affaires.

«S’il vous plait acheter mon parfum, je pourrai alors acheter Twitter»

Dans une autre série de tweets, Elon Musk révèle avec un brin de sarcasme que «Burnt Hair» lui permettra d’acheter Twitter : «S’il vous plait acheter mon parfum, je pourrai alors acheter Twitter».

Celui qui a inscrit «vendeur de parfum» sur son profil Twitter avait proposé au printemps dernier d’acquérir le célèbre réseau social avant de retirer son offre début juillet. La plateforme a porté plainte et Elon Musk a finalement assuré la semaine dernière que la transaction allait vraiment avoir lieu.

Affaire à suivre…

Source : AFP
Bouton whatsapp
Inscrivez-vous à la Newsletter de Demotivateur !
En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter