Un site aborigène vieux de 46 000 ans explosé et détruit par une société minière

17Kpartages

La société minière Rio Tinto a détruit les gorges Juukan, un site culturel vieux de 46 000 ans et important pour le peuple autochtone australien.

Afin d'agrandir sa surface d'exploitation des minerais de fer, la société Rio Tinto a décidé d'exploser l'un des plus anciens sites du patrimoine autochtone, en Australie. Ces abris sous roches étaient vieux de 46 000 ans et avaient une profonde signification historique et culturelle pour le peuple aborigène australien.

Les gorges Juukan avant l'explosion. Crédit photo : PKKP Aboriginal Corporation

Rio Tinto avait reçu l'autorisation ministérielle de détruire le site australien en 2013. Avant l'explosion, des fouilles ont rapidement été menées afin de sauver des objets anciens de la destruction.

Lors de ces recherches, les archéologues ont découvert que le site était deux fois plus ancien que ce qu'ils imaginaient. Ils ont pu récupérer des objets sacrés datant de 28 000 ans et de nombreuses informations sur le mode de vie des premières populations humaines.

La mine de fer à ciel ouvert de la société Rio Tinto. Crédit photo : Nick Cubbin

Malgré de nombreuses négociations entre la société et le peuple aborigène, l'explosion n'a pas pu être empêchée. « La perte de ces abris sous roche est un coup dévastateur. Notre peuple est profondément troublé et attristé, pleurant la perte de liens avec nos ancêtres ainsi qu'avec notre terre », a déclaré John Ashburton, un membre de la communauté autochtone.

Crédit photo : PKKP Aboriginal Corporation

Les aborigènes déplorent cet acte et sont attristés de savoir que les nouvelles générations ne verront jamais ce site, ou uniquement à travers des photographies et des histoires. Malheureusement, aucune mesure de protection concrète n'existe pour préserver les lieux culturels de la population autochtone.

Source : Science Alert
Plus d'articles