En France, la durée du congé paternité va passer de 14 à 28 jours, et sera en partie sera obligatoire

2 175partages

Dès le 1er juillet 2021, les pères de famille pourront accueillir leur nouvel enfant pleinement, puisqu'ils disposeront de 28 jours de congé paternité.

En France, la durée du congé paternité va passer de 14 jours à 28. Si l'annonce doit être confirmée par Emmanuel Macron ce mercredi 23 septembre, l'Elysée a déjà annoncé la nouvelle hier soir.

Cette décision a été prise suite au rapport que le neuropsychiatre Boris Cyrulnik a transmis au gouvernement. Dans son document sur les « 1 000 premiers jours de l'enfant », l'expert avait recommandé l'allongement jusqu'à 9 semaines du congé paternité.

28 jours de congé paternité

Actuellement, les pères de famille ont droit à 11 jours de congé, ainsi que trois jours supplémentaires financés par leur employeur. Cette durée a été jugée trop courte pour le gouvernement, qui a décidé de doubler les jours du congé paternité.

Désormais, les papas auront 28 jours au total pour s'occuper de leur bébé.

Crédit photo : Halfpoint / Shutterstock

« Le temps est un facteur important pour que le père puisse nouer un lien d'attachement avec son bébé. Le fait que dès le début, le papa se penche aussi souvent sur le berceau que la mère va déconstruire les rôles stéréotypés dans la vie quotidienne des couples et renforcer la sécurité affective de l'enfant », a déclaré Marie Donzzel, experte de l'innovation sociale.

Un geste en faveur de l'égalité hommes-femmes

Cette décision permettra donc aux pères de nouer un lien plus fort avec leur enfant en restant plus longtemps auprès d'eux, mais également d'alléger la charge mentale des mamans.

« Ce congé paternité allongé va permettre d'alléger la charge mentale des mères, car les pères vont pouvoir partager avec elles la mise en place des responsabilités familiales. Et ils vont pouvoir mieux les soutenir après le traumatisme corporel qu'elles ont subi avec l'accouchement », a renchéri Marie Donzel.

Le congé paternité en partie obligatoire

Alors que les jours de congé paternité sont encore très peu utilisés en France, à cause de la pression professionnelle, une partie sera désormais obligatoire. De plus, si certains employeurs refusent d'accorder des jours, ils seront passibles d'une amende de 7 500 euros.

Crédit photo : BMJ / Shutterstock

Économiquement, cette décision aura un prix puisqu'elle coûtera environ 500 millions d'euros aux finances publiques pour une année complète.

Grâce à cette nouveauté, la France rejoindra les autres pays européens comme l'Espagne, la Finlande, la Norvège et le Portugal, qui proposent les plus longs congés paternité.

Source : Le Monde
Plus d'articles
À lire aussi