En Haute-Savoie, un énorme bloc de glace est tombé du ciel et a traversé le toit d'un chalet

Samedi 29 mai, un bloc de glace d’une trentaine de centimètres de diamètre est tombé du ciel en Haute-Savoie, et a traversé le toit d’un chalet. Aucun blessé n’a été déclaré mais les dégâts sont importants.

À Bons-en-Chablais, en Haute-Savoie, des habitants ont eu une surprise peu commune samedi 29 mai, dans la matinée. Alors qu’ils étaient dans leur jardin, ils ont entendu un bruit sourd provenir de leur toiture. En rentrant à l’intérieur de leur maison, ils ont découvert qu’un énorme bloc de glace tombé du ciel avait traversé leur toit.

« On a entendu un bruit, comme lorsqu’on fait partir un feu d’artifice, et puis un choc tout de suite derrière. Sur le moment, on s’est mis à l’abri et on regardait en l’air pour voir s’il y allait en avoir d’autres », raconte Marina Pasquier, la propriétaire de la maison.

Un bloc de glace de 30 à 40 centimètres de diamètre

Le morceau de glace, qui s’est brisé en plusieurs morceaux sur le sol, a été conservé au congélateur par les propriétaires de la maison, pour servir de preuve. Tombé du ciel, le grêlon mesurait 30 à 40 centimètres de diamètre et a cassé les tuiles et la charpente du chalet.

Il est désormais possible de passer sa tête à travers le trou de la toiture, ce qui montre l’importance des dégâts et la taille impressionnante du bloc de glace.

Crédit photo : Marina Pasquier

Si le grêlon a brisé un bout du toit, aucune personne n’a été blessée, car les habitants étaient à l’extérieur. Si quelqu’un s’était trouvé à l’endroit où la glace est tombée, les conséquences auraient pu être très graves.

Le bloc de glace pourrait provenir d’un avion

Pour le moment, les gendarmes ne connaissent pas la provenance de ce morceau de glace. Si aucun nuage n’était présent dans le ciel ce matin là, il se pourrait que la présence du bloc de glace soit liée à un phénomène météorologique.

« Quand on a vu la taille de la glace, on s’est dit que ça aurait pu tuer quelqu’un. Il pourrait venir d’un avion et la deuxième hypothèse, ce serait que c’est une mégacryométéore, des boules de glace qui se forment et tombent. On a maintenant tendance à avoir les yeux vers le ciel en espérant que ça ne retombe pas », confie Marina Pasquier.

Crédit photo : Marina Pasquier

Si la météo n’a pas de rapport avec la tombée du bloc du glace, il se pourrait qu’il provienne d’un avion. Selon un spécialiste de Météo France, cette hypothèse serait la plus probable, car les avions volent à 800 km/h, et il se pourrait qu’un bout de glace se soit décroché du fuselage d’un avion de ligne, et qu’il ait été porté par les vents sur plusieurs kilomètres.

Bien qu’impressionnant, ce phénomène reste très rare. La dernière fois qu’un énorme grêlon s’est abattu sur la France était en juillet 2019, quand un bloc de glace de 80 centimètres de diamètre était tombé en Alsace.

Source : France 3
Plus d'articles