Un véritable « gang » d'orques lance des attaques coordonnées contre des bateaux, au large de l'Espagne

6 754partages

C’est une affaire, en apparence loufoque et qui pourrait prêter à sourire, mais c’est pourtant très sérieux et assez révélateur d’une époque où l’homme empiète sur l’habitat naturel de nombreuses espèces.

Les côtes hispano-lusitaniennes ont récemment été le théâtre d’événements pour le moins inédits.

Des marins empruntant ces voies maritimes ont ainsi lancé plusieurs appels de détresse ces deux derniers mois, après avoir été victimes d’attaques menées par des… orques.

Oui, vous avez bien lu, des orques !

Crédit photo : Karoline Cullen / Shutterstock

Les orques n'hésitent pas à s'en prendre aux bateaux, avec des charges aux allures d'attaques préméditées

Et le dernier incident du genre a eu lieu pas plus tard que vendredi, au large de La Corogne, en Galice (Espagne). Un bateau en partance pour le Royaume-Uni a ainsi été attaqué par une orque qui a chargé l’embarcation une quinzaine de fois, l’endommageant sérieusement.

Les dégâts étaient les que le navire a dû être remorqué au port de la Corogne pour constater les avaries.

Le 29 juillet dernier, un incident similaire, impliquant cette fois plusieurs mammifères marins, avait déjà été signalé.

Ce jour-là, pendant plus d’une heure, un bateau de livraison avait subi une attaque qui donnait l’impression d’être coordonnée, de la part d’une bande de 9 orques qui ont éperonné la coque du navire, noyant le moteur et cassant le gouvernail.

La même semaine, une attaque identique avait également secoué l’équipage d’un autre bateau.

Ce comportement hostile des orques, connues pour être des animaux intelligents et curieux, est jugé « très inhabituel » et « inquiétant » de la part des experts de la faune marine.

Selon ces derniers, il se pourrait que cette attitude résulte d’une évolution comportementale des orques, qui seraient désormais conscientes du danger de l’activité humaine pour leur écosystème.

Afin d’éviter d’autres attaques de ce genre, les autorités maritimes espagnoles recommandent aux navires de « garder leurs distances » avec les cétacés.

Source : The Guardian
Plus d'articles