Un couple de retraités, tous deux atteints de démence, s'échappent de leur hospice grâce au code Morse

807partages

Qui a dit qu’on ne pouvait pas vivre en maison de retraite et faire preuve d’une certaine folie ? En tout cas, aux États-Unis, dans l’État du Tennessee, deux membres d’un établissement pour personnes âgées ont bluffé tout le monde le 2 mars dernier en s’en échappant grâce à un stratagème tout à fait hors du commun.

Crédit : Cedric E / Shutterstock

En effet, le couple en question, a réussi l’exploit de se volatiliser au nez et à la barbe de la totalité du personnel présent sur place sans aucune difficulté. Il faut dire que les deux amoureux avaient particulièrement préparé leur coup.

Ils ont commencé par enregistrer et écouter attentivement les sons émis par le clavier électronique qui verrouille la porte de sortie de la résidence Elmcroft of Lebanon. Ensuite, ils se sont servis des connaissances du mari en code Morse pour déchiffrer le précieux sésame à quatre chiffres, qui leur a finalement permis de s’échapper incognito, explique le média local The Tennessean.

Des documents du ministère de la Santé indiquent que le couple, dont l’identité n’a pas été rendue publique, souffre tous deux de démence et de la maladie d'Alzheimer. Ceci étant dit, force est de constater que lui a quand même montré une bonne mémoire en se souvenant parfaitement du fonctionnement du code Mors, qu’il avait appris lors de sa carrière dans l’armée.

Grâce à cet éclair de génie remarquable, le couple a pu profiter d’un moment d’inattention des responsables du centre pour s’en aller.

Crédit : Elmcroft Senior Living

Les résidents de la maison de retraite retrouvés sains et saufs

Mais tout est bien qui finit bien. Heureusement, pour le plus grand bonheur de leur famille et des soignants de la maison de retraite Elmcroft of Lebanon, les deux résidents ont pu être retrouvés sains et saufs par un inconnu le long d’une route voisine. Leur disparition aura duré 30 minutes et ils ont été ramenés dans l’établissement dans la foulée.

En ce qui concerne l’établissement, il a été condamné à verser une amende de 1650 euros car tenu pour responsable de la sécurité et de la surveillance de ses pensionnaires.

« La sécurité de nos résidents est la priorité absolue dans notre établissement. Nous sommes reconnaissants que les deux résidents soient retournés dans la communauté en toute sécurité. Nous avons immédiatement signalé la situation aux autorités et à leur famille après qu'elle se soit produite et nous avons pleinement coopéré avec la police au cours de ses recherches » a déclaré la maison de retraite dans un communiqué.

Enfin, pour la petite histoire, Elmcroft of Lebanon a également déclaré que depuis cet incident, tous les codes de sortie avaient été changés.

Source : INSIDER