EuroMillions : le vainqueur des 200 millions d'euros va verser une partie de ses gains aux hôpitaux

13Kpartages

Le vainqueur du plus gros gain en Europe a révélé au Parisien vouloir créer une fondation afin de reverser une partie des 200 millions d’euros aux soignants et aux hôpitaux.

Son acte va sans aucun doute être apprécié par les soignants, qui ont vécu une année éprouvante. L’homme, qui réside dans le sud de la France, est venu récupérer son chèque vendredi dernier au siège de la Française des jeux (FDJ). Il commence doucement à réaliser ce qui lui arrive.

Pour obtenir cet incroyable gain EuroMillions, il fallait jouer les numéros 6-9-13-24-41 et les étoiles 3 et 12. Le joueur occasionnel a mélangé ses numéros fétiches avec des numéros aléatoires. C'est le samedi 12 décembre qu'il s'est rendu compte qu'il avait gagné, en entendant qu'un Français avait remporté les 200 millions d'euros.

Crédit : Française des Jeux

Faire bénéficier les hôpitaux

Le vainqueur de l’EuroMillions entend bien faire bénéficier les autres de son pactole en créant une fondation. Il souhaite y injecter plusieurs dizaines de millions et faire des dons aux hôpitaux, durement touchés par le Covid-19. « Si j’arrive à faire vivre et grandir ma fondation, là j’aurai tout gagné », a-t-il expliqué.

Crédit : Focus sur une personne en trin de remplir une grille d'EuroMillions, de la FDJ / Shutterstock

« Je suis particulièrement émue de savoir que ce grand gagnant souhaite partager en s’investissant dans des projets caritatifs », a commenté la PDG de la FDJ Stéphane Pallez, présente lors de la remise.

« Aider ceux qui n’ont pas autant de chance »

« Voir les gens heureux autour de moi, c’est la plus belle des récompenses. Quand l’argent tombe du ciel, il faut en faire quelque chose et aider ceux qui n’ont pas autant de chance. Sinon, ça n’a pas de sens », confie-t-il.

Le tour du monde n’est pas encore dans ses plans, la situation actuelle ne le permet pas non plus. « Pour les voyages, j’ai le temps », raconte-t-il.

Son gain n’est connu que d’un cercle restreint pour l’instant et dans l’immédiat, il veut faire plaisir à ses proches, en offrant une nouvelle voiture à sa fille, faire des travaux dans sa maison et « aider des proches qui en ont besoin ».

Pour les fêtes de fin d’année, il a assuré au Parisien que le programme restait identique : « Ça ne change rien. On fera exactement ce qui était prévu, même au niveau du menu ».

Source : Le Parisien
Plus d'articles