Après s'être échappée avec le détenu qu'elle aimait, cette gardienne de prison a connu une fin de cavale tragique

Bouton whatsapp

La folle cavale de Vicky White et du détenu Casey White vient de connaître un épilogue tragique aux États-Unis. Mais comment pouvait-il en être autrement ?

L’histoire avait fait grand bruit, au point de passionner les Américains !

La cavale de Vicky White, gardienne pénitentiaire soupçonnée d’avoir aidé un détenu « extrêmement dangereux » à s’évader de prison pour s’enfuir en sa compagnie, vient de connaître un épilogue tragique. Alors que l'improbable duo de criminels était sur le point d’être interpellé ce lundi dans l’Indiana, 11 jours après avoir pris la poudre d’escampette, la fugitive a retourné son arme contre elle, selon les autorités.

Gravement blessée, elle a succombé à ses blessures dans la soirée.

Crédit photo : DR

La folle cavale de Vicky White connaît un épilogue tragique

Cette folle cavale qui, à bien des égards, ressemble à l’épopée mortelle de « Bonnie and Clyde », avait commencé le 29 avril dernier dans une scène digne d’un film hollywoodien.

Ce jour-là, Vicky White, agente pénitentiaire de 56 ans, aide Casey White, un délinquant multirécidiviste de 36 ans - avec lequel elle n’a aucun lien de parenté en dépit de leur homonymie -, à s’évader de la prison de Florence (Alabama).

Prétextant une évaluation psychologique au tribunal, la quinquagénaire aurait escorté le détenu à bord d’un véhicule de police en direction d’un parking où les attendait une voiture de location avec laquelle ils ont pris la fuite.

Une rocambolesque évasion qui va très vite tenir en haleine l’Amérique en raison notamment de la personnalité des deux protagonistes que tout oppose. Vicky, fonctionnaire modèle et sans histoire, décrite comme « la personne la plus fiable de la prison », n’a en apparence rien de commun avec Casey, colosse multirécidiviste de 2,06 m.

Pourtant, une « relation spéciale » va naître entre eux, poussant la gardienne à commettre l’irréparable.

Crédit photo : CNN

La traque des fugitifs aura duré 11 jours et s’est achevée après une course-poursuite avec la police lundi après-midi sur une autoroute de l’Indiana, à environ 500 kilomètres du pénitencier de Florence.

Alertés par un tuyau confirmé par des images de vidéosurveillance, les policiers ont ainsi pris en chasse une Cadillac dans laquelle se trouvait le duo de fugitifs. Et ce qui devait arriver arriva ! Une voiture des forces de l’ordre a ainsi percuté celle des fuyards qui est partie en tonneau avant de s’immobiliser.

Au moment de se rendre, Casey White aurait demandé de l’aide aux policiers.

« Aidez ma femme, elle s‘est tiré une balle dans la tête, je n’y suis pour rien » aurait-il ainsi déclaré, selon le marshal Matt Keely, interrogé par la chaîne américaine CNN.

« Casey White est à nouveau en état d’arrestation », a pour sa part indiqué le shérif Rick Singleton, chargé de coordonner la traque des fugitifs.

« Nous avons aujourd’hui mis hors d’état de nuire un homme très dangereux et il ne reverra jamais l’air libre », s’est ensuite félicité l’intéressé.

Le détenu devrait bientôt être transféré dans l’Alabama.

Source : AFP
Bouton whatsapp