Grève du 5 décembre : les usagers ayant pris leurs précautions, ce TGV est contraint de prendre le départ sans voyageurs

1 111partages

La grève dans les transports a d'ores et déjà provoqué des situations pour le moins insolites. Explications.

Ça n’aura échappé à personne, la France tourne aujourd’hui au ralenti en ce jour de grève aux allures d’épreuve de force pour le gouvernement.

L’enjeu pour le mouvement, que les syndicats annoncent sans précédent depuis les grèves de 1995 contre le « plan Juppé », sera de mobiliser le plus grand nombre de personnes contre le projet controversé de la réforme des retraites.

Les chiffres de la participation à la grande manifestation, prévue ce jeudi dans les rues de Paris, seront déjà un premier indicateur.

Cette grève, qui devrait paralyser une bonne partie du pays, a été annoncée voilà plus d’un mois et bon nombre de Français ont manifestement prévu le coup et ont pris leurs précautions. Certains préférant, par exemple, prendre leur journée quand d’autres semblent avoir privilégié le télétravail depuis leur domicile.

Cette anticipation a donné lieu à des situations assez cocasses et pour ne pas dire insolites, comme en gare de Rennes (Ille-et-Vilaine) où le seul TGV à destination de Paris, pourtant maintenu et à l’heure, a dû prendre le départ... sans voyageurs.

Les wagons étaient en effet totalement vides, les usagers ayant visiblement pris leurs dispositions pour s’éviter une journée de galère.

Prévu à 7h03, ce train – le seul de la matinée en direction de la capitale – est donc parti quasiment sans passagers. Notons que deux autres TGV seulement circuleront sur cet itinéraire le reste de la journée.

Au départ de la gare de Rennes, 150 trains partent au quotidien en temps normal. Aujourd’hui, ils ne seront qu’une dizaine !

Autre conséquence de cette anticipation des usagers, c'est un trafic étonnement fluide sur certains axes habituellement à risque et notamment en île de France, où de nombreux Franciliens ont eu la surprise de découvrir un périphérique presque désert ce matin, offrant des conditions de circulation bien meilleures qu’à l’accoutumée.

Seuls… 30 kilomètres de bouchons ont ainsi été recensés à 9h30 par le site Sytadin de la DiRIF (Direction des routes d’Ile-de-France). Situation similaire à Nantes où les usagers de la route circulent actuellement sur un périphérique déserté.

Source : LCI
Plus d'articles