Harcelée depuis de longues années, cette étudiante a été escortée jusqu'à son bal de fin d'année par un cortège de 300 motards

1 401partages

Une écolière qui avait envisagé de se suicider à cause de harcèlement s'est rendue à son bal de fin d'année avec une escorte de près de 300 motards pour montrer aux brutes qui lui faisait subir cela qu'elles « ne pouvaient plus lui faire de mal » et qu’elle n’était plus seule.

Crédit : Rich Morrish / SWNS

Felicity Warburton, aujourd’hui âgé de 15 ans, atteinte du syndrome d'Asperger, s'est sentie inutile dès l'âge de sept ans à cause de la cruauté de ses bourreaux.

Cette situation explique pourquoi la jeune fille était terrifiée à l'idée de se rendre au bal de fin d'année, mais c’était sans compter sur la solidarité extraordinaire d’un collectif de motard qui a souhaité montrer que l’étudiante n’était pas isolée en l’accompagnant jusqu’à l’entrée de son bal de promo. L’évènement a eu lieu lundi soir dernier, un jour qui restera gravé dans la mémoire de nombreuses personnes.

Crédit : Rich Morrish / SWNS

Avant d’arriver à se relever peu à peu des pressions auxquelles elle a fait face pendant des années, Felicity Warburton, a même envisagé de se suicider. Mais depuis le lundi dernier, il semblerait que la peur ait officiellement changé de camp.

Et pour cause, l’élève s’est présentée à son bal de fin d'année plus entourée que jamais puisqu’elle était entourée de quelque 300 motards dont la plupart étaient particulièrement intimidants.

Crédit : Rich Morrish / SWNS

La mère de Felicity, Kathryn Warburton, avait lancé un appel sur Facebook le mois dernier, demandant au WAC Motorcycle Club d'assister au bal de fin d'année au stade des Worcester Warriors pour soutenir l'adolescente.

Mais Felicity a été stupéfaite lorsque des centaines de motards se sont présentées pour l'escorter, elle et son amie Emily, jusqu'au bal de fin d'année, faisant tourner leurs moteurs sous les applaudissements des camarades de classe et des professeurs de Felicity.

Crédit : Rich Morrish / SWNS

L'appel disait : « ma fille Felicity attendait avec impatience son bal de fin d'année car elle pensait que ce serait le moment où elle pourrait montrer aux brutes qui l’empêchent de vivre qu'ils ne pouvaient plus l’atteindre. Ils l'ont tellement maltraitée qu'elle a même envisagé de se suicider l'année dernière, alors je veux vraiment que son bal de promo soit tout ce dont elle a vraiment besoin ».

Felicity, qui souffre de dyslexie, a été victime de harcèlement depuis l'école primaire et récemment encore, des étudiants aux habitudes cruelles l'agressaient verbalement tous les jours.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette requête n’est pas passée inaperçue. En effet, comme mentionné précédemment, ce ne sont pas 50, 70 ou 100 motards qui ont répondu présents mais plus de 300 personnes du club ainsi que d'autres particuliers venus des quatre coins du Royaume-Uni pour.

Crédit : Rich Morrish / SWNS

Tous ont tenu à faire le déplacement pour soutenir la cause de Felicity Warburton et faire un geste fort contre le harcèlement, une pratique qui touche beaucoup plus de gens qu’on ne le pense et qui doit évidemment être condamnée.

Son père, Rich Morris, 45 ans, originaire de la petite ville de Droitwich, non loin de Birmingham, avait fait savoir qu'il espérait qu'une dizaine de motards répondent présents. Vous imaginez donc à quel point il a été surpris et touché en voyant débarquer des centaines de deux roues devant son domicile pour venir chercher sa fille afin de l’emmener à son bal de fin d’année.

Crédit : Rich Morrish / SWNS

« Ils sont arrivés groupe par groupe jusqu'à ce qu'il y ait tellement de motards qu'on ne pouvait même plus voir Felicity au milieu d'eux. Ils ont même été escortés par un groupe d'anciens officiers de police et de gardiens de prison. Nous avons été époustouflés. Felicity a adoré chaque minute et c'était tout simplement incroyable de voir le soutien de tous les motards » s’est exprimé le père.

Crédit : Rich Morrish / SWNS

La solidarité touchante des motards

Rich Morrish, qui dirige une entreprise de photographie numérique et qui était présent dans l’impressionnant cortège, a déclaré : « les voyous de l'école pensaient que c'était normal de s'en prendre à elle. Elle était maltraitée tous les jours et cela l'écrasait, mais nous avons senti qu'après la nuit de lundi, nous pouvions voir notre charmante et pétillante Felicity s'amuser vraiment. Être fier d'elle n'est même pas un mot suffisant, c'est une fille extraordinaire et elle n'a rien mérité de tout cela, alors la voir s'illuminer comme un arbre de Noël était absolument fantastique ».

Crédit : Rich Morrish / SWNS

Plus généralement, les amis et les proches de la jeune fille ont vu la confiance que cet incroyable élan de solidarité avait fait naître chez elle. Pour vous donner une idée, il lui a fallu 30 minutes pour parcourir les 8 kilomètres qui séparent son domicile du lieu de l'événement, en raison du nombre impressionnant de motards sur la route.

Cela fait chaud au cœur, n’est-ce pas ?

Crédit : Rich Morrish / SWNS

Source : Daily Mail