Zoo de Beauval : Huan Huan, la femelle panda, pourrait être maman pour la deuxième fois

589partages

Au zoo de Beauval, dans le Loir-et-Cher, la femelle panda Huan Huan présente des signes de fécondation. Si la gestation se passe bien, un petit panda pourrait naître cette année.

Dans le Loir-et-Cher, le zoo de Beauval est le seul établissement français à accueillir des pandas. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, cette espèce animale n’est plus en danger d’extinction depuis 2016. Cependant, elle reste vulnérable, car on compte environ 500 pandas en captivité et 2000 à l’état sauvage en Chine.

Au zoo de Beauval, on retrouve Huan Huan, une femelle panda qui a déjà donné naissance à un petit en 2017. Il s’agissait du premier bébé panda à naître en France, issu d’une insémination artificielle.

Crédit photo : Photofort 77 / Shutterstock

Selon des résultats d’analyses hormonales, la femelle serait partie pour une nouvelle grossesse, quatre ans après la naissance de son premier petit.

Zoo de Beauval : la femelle panda présenterait des signes de grossesse

Chez les pandas, la gestation est un processus très compliqué qui échoue souvent. En effet, la femelle peut être fécondée uniquement 24h à 48h par an.

Le 20 mars dernier, Huan Huan a été mise en contact avec le panda mâle Yuan Zi, dans l’espoir qu’ils puissent s’accoupler et donner naissance à des bébés pandas. Les scientifiques du zoo ont estimé qu’il s’agissait d’une bonne période pour Huan Huan puisqu’elle présentait quelques signes de chaleurs, comme des vocalises ainsi que des modifications hormonales.

Crédit photo : Grace800 / Shutterstock

Selon les gardiens du zoo, les deux pandas ont été « coopératifs et plutôt actifs » et se sont accouplés plusieurs fois. Une insémination artificielle a également été mise en place, pour augmenter les chances de grossesse.

Une gestation difficile chez les pandas

Après ces accouplements, des analyses ont été faites pour savoir si Huan Huan attendait enfin un ou plusieurs bébés. Selon les résultats, la fécondation semble avoir fonctionné. Cependant, le zoo veut rester prudent face à la complexité de la gestation chez les pandas et affirme que « rien n’est encore fait, mais que c’est une nouvelle étape de franchie ».

« Nous espérons que cette fécondation supposée sera suivie d’une gestation réelle et d’une naissance d’ici quelques mois. On se réjouit mais on reste prudent », a déclaré Baptiste Mulot, chef vétérinaire du zoo de Beauval.

Crédit photo : Plavevski / Shutterstock

Une fois que la femelle est fécondée, il est possible que le développement du fœtus s’arrête pendant quelques semaines ou quelques mois, le temps que la mère fasse une réserve de graisse. Ensuite, la gestation reprend pour une durée de 4 à 6 semaines. Pour que la gestation se déroule bien, la femelle panda doit recevoir une quantité assez importante de nourriture, une bonne luminosité et une température extérieure idéales, et se sentir en sécurité.

Chez les pandas, il est possible que la femelle perde son bébé mais qu’elle continue à avoir un comportement de pseudo-gestation.

« Il faut donc être patient car la seule information qui confirme définitivement la présence d’un ou 2 bébés pandas, est l’observation du ou des embryons à l’échographie, quelques semaines avant la mise bas », explique le zoo de Beauval.

Il faut alors patienter pour savoir si un nouveau petit panda va voir le jour au zoo de Beauval.

Source : 20 Minutes