Il projetait une traversée en mer à bord d'une roue flottante, semblable à celle d'un hamster, son aventure a tourné court

Focus aujourd'hui sur une tentative de traversée maritime improbable qui s'est soldée par un échec. Elle est à mettre au crédit d'un certain Reza Baluchi dont le projet était de naviguer à bord d'une roue flottante ressemblant à celle d'un petit rongeur.

C’était un pari un peu fou !

Reza Baluchi, un ancien cycliste Iranien réfugié aux États-Unis, avait pour projet de parcourir 1 600 km en mer à bord d’une roue flottante semblable à celle d’un hamster, mais son aventure a tourné court.

Habitué des défis sportifs extrêmes, toujours réalisés pour la bonne cause, l’homme âgé de 49 ans s’est en effet échoué le 24 juillet dernier dans le comté de Flager, sur la côte est des États-Unis.

Crédit photo : Flagler County Sheriff's Office

À bord d’une drôle de roue flottante, dans laquelle il courait tel un hamster, cet aventurier comptait rallier New York mais son projet est tombé à l’eau

Lors de cet arrêt forcé, sa drôle d’embarcation n’est pas passée inaperçue avec sa forme ronde.

Il faut dire que cet aéroglisseur pas comme les autres se déplace en fonction du volume de course de la personne qui navigue à bord, c’est-à-dire qu’il faut courir dans la roue flottante pour faire avancer l’engin, tel un rongeur en cage.

Cela peut paraître comique voire insensé mais c’est pourtant très sérieux et Rez Baluchi pensait vraiment pouvoir rallier New York depuis la ville de Saint-Augustine (Floride) de cette façon. Un projet destiné à lever des fonds pour « les sans-abri, mais aussi pour les garde-côtes, pour la police et les pompiers », comme il l'avait expliqué au préalable à la chaîne Fox 35.

Mais, hélas pour lui, rien ne s’est passé comme prévu !

Au lendemain de son départ, alors qu’il avait seulement parcouru une quarantaine de kilomètres, l’aventurier s’est ainsi rendu compte que son GPS de secours mais aussi des câbles de chargement avaient été volés, probablement quelques heures avant qu’il ne prenne la mer.

Contraint d’interrompre son voyage, il a alors décidé de faire une halte au niveau du comté de Flager, pour tenter de trouver une solution pour repartir.

Mais des riverains, inquiets à la vue de ce curieux OFNI (objet flottant non identifié), ont prévenu la police locale et les garde-côtes ont ensuite interdit à Reza Baluchi de reprendre la mer, sans navire d’escorte, ni équipement de navigation et de sécurité.

Selon ces derniers, il se mettait en « grave danger en haute mer », ce que l’intéressé a contesté, en vain !

Cruel pour Reza Baluchi qui avait pourtant enregistré son embarcation, composée d’une structure en aluminium et de bouées en plastique, auprès des autorités compétentes de l’État de Floride.

Son improbable projet est donc tombé à l’eau !  

Source : The Guardian