Il découvre le coronavirus et George Floyd après 75 jours de retraite silencieuse dans un monastère bouddhiste

3 229partages

Si on n’avait pas été au courant de tous les évènements qui se sont déroulés ces deux derniers mois, on n’y aurait sans doute pas cru. C’est exactement ce qu’a vécu Daniel Thorson, un américain de 33 ans, volontairement isolé depuis la mi-mars dans une communauté bouddhiste du Vermont, aux États-Unis. Ce n’est donc que le 23 mai dernier, en rentrant chez lui, qu’il a découvert la folle actualité de ces dernières semaines.

Crédit : Jacob Hannah / New York Times

Publicité

Il a d’ailleurs ironisé sur son compte Twitter en partageant la phrase suivante : « Je reviens de 75 jours de silence. J’ai raté quelque chose ? » Au programme, la pandémie mondiale de coronavirus, qui à l’époque était encore bien loin du sol américain et semblait rester en Chine. À cette occasion, il a expérimenté pour la première la notion de distanciation sociale. Autre nouvelle aussi triste qu’importante : la mort de George Floyd tué par un policier américain à Minneapolis et la révolte qui fait actuellement rage dans le pays. Pendant une semaine, Daniel Thorson tente de rattraper le fil et de prendre connaissance de tout ce qu’il a pu rater. Imaginez un peu la surprise qu’il a dû avoir en réalisant que plus de 6 millions de personnes avaient été touchées par le virus à travers le globe. Le jeune homme a aussi appris que Boris Johnson, le Premier ministre britannique, avait été malade et hospitalisé.

Crédit : REUTERS

Crédit : world-reports

Globalement, il a surtout été étonné de l’omniprésence de virus dans le paysage médiatique international. « Tout le reste a disparu. Il n’y a rien en rapport avec les élections ! C’est incroyable ! Les incendies en Australie, qu’est-ce qu’il s’est passé au final ? Et le Brexit ? Pendant que j'étais en retraite, les gens ont vécu une expérience collective traumatisante dont je n’ai pas fait partie » a-t-il expliqué à nos confrères du New York Times. En effet, la sensation d’avoir échappé à l’actualité des deux derniers mois doit être pour le moins bizarre, surtout quand elle aussi chargée. Autre anecdote, au détour d’une conversation avec sa famille, Daniel Thorson a également découvert qu’un de ses cousins avait trouvé l’amour lors de cette période.

Hallucinant non ?

Source : New York Times
Plus d'articles
À lire aussi