Une pluie inédite est tombée au sommet de la calotte glaciaire, au Groenland

Plus les semaines passent, plus les craintes liées aux conséquences dramatiques des changements climatiques augmentent. Et ce n'est pas ce récent épisode pluvieux, observé au Groenland, qui viendra rassurer les plus pessimistes. Précisions.

C’est un phénomène inédit et plutôt inquiétant !

Une pluie, encore jamais observée auparavant, est tombée à plus de 3 000 mètres d’altitude, non loin du sommet de la calotte glaciaire au Groenland, a-t-on appris ce lundi auprès de l’institut météorologique danois (DMI).

Survenue le 14 août dernier, cette averse a duré plusieurs heures, précise pour sa part le Centre de données américain de la neige et de la glace (NSIDC).

« Il est probable qu'il s'agisse du réchauffement climatique » : une pluie inédite est tombée au Groenland

Un événement exceptionnel et qui n’augure rien de bon, selon un chercheur du DMI.

« La pluie ne peut tomber que si la température est supérieure ou légèrement inférieure à 0 degré. Il s’agit donc d’une situation extrême, car elle n’a peut-être jamais eu lieu auparavant », a ainsi affirmé Martin Stendel, joint par l’AFP.

Si l’on en croit le scientifique, « il est probable qu’il s’agisse d’un signe du réchauffement climatique ».

Si de la pluie a pu tomber à cet endroit, c’est parce que les températures étaient juste au-dessus de 0 degré, ce qui provoque la fonte de la neige, laquelle regèle ensuite pour se transformer en glace.

Un phénomène certes naturel mais qui n’est arrivé que… neuf fois au cours des 2 000 dernières années, dont trois fois dans la dernière décennie (2012, 2019 et 2021), nous apprend le DMI.

Cette précipitation soudaine et encore jamais vue intervient alors que le mercure a atteint des températures inhabituelles de plus de 20°C, au Groenland ces dernières semaines.

Une vague de chaleur qui accélère la fonte de la calotte glaciaire, faisant craindre une irrémédiable montée des eaux de plusieurs mètres dans les océans.

Source : AFP