Il meurt subitement d'une crise cardiaque en... enterrant la femme qu'il venait d'étrangler

4 604partages
Bouton whatsapp

Une fois n’est pas coutume, on s’intéresse aujourd’hui à une histoire à la fois tragique et pleine d’enseignements, celle d’un assassin qui semble avoir été puni par autre chose que la justice des hommes, pour le mal qu’il a causé.

Certains appelleront ça le karma, d’autres la justice !

Un meurtrier a succombé à une crise cardiaque dans un jardin alors qu’il était en train d’enterrer une femme qu’il venait d’étrangler.

C’est du moins ce que croient le shérif et le médecin légiste du comté d’Edgefield en Caroline du Sud (États-Unis), qui ont donné de plus amples détails concernant cette affaire sordide, rapporte le média Insider.

Image d'illustration. Crédit photo : Istock

Il étrangle une femme et meurt d'un arrêt cardiaque alors qu'il enterre la victime

Selon les premières informations relayées, la police serait intervenue le 7 mai dernier dans une résidence de Tanglewood Drive à Trenton, après avoir été prévenue de la présence d’un « homme inconscient et allongé dans son jardin ».

Une fois sur place, les agents ont trouvé le corps sans vie d’un certain Joseph McKinnon, âgé de 60 ans, décédé selon toute vraisemblance de cause naturelle. À proximité de sa dépouille se trouvait un trou fraîchement creusé, à l’intérieur duquel les policiers ont trouvé un sac plastique dans lequel était enveloppé un autre cadavre. Ce corps a été identifié comme étant celui de Patricia Dent, une femme de 65 ans, qui vivait manifestement avec l’autre défunt, mais la police ignore pour l’instant la nature de leur relation.

Les résultats de l’autopsie, publiés ce lundi 9 mai, ont révélé que Joseph McKinnon était décédé d’un arrêt cardiaque et que la mort de Patrica Dent résultait d’une strangulation.

Image d'illustration. Crédit photo : Istock

Pour la police, le déroulé du crime ne fait aucun doute !

« Les preuves recueillies sur les lieux, ainsi que les déclarations des témoins, ont aidé les enquêteurs à établir une chronologie. Ce qui nous amène à penser que Monsieur McKinnon a attaqué Madame Dent alors que cette dernière se trouvait à l’intérieur de la maison », ont ainsi déclaré le shérif et le médecin légiste.

« Monsieur McKinnon l’a ensuite ligotée et enveloppée dans des sacs poubelles avant de la mettre dans la fosse creusée au préalable (…) Alors qu’il remplissait la fosse, Monsieur McKinnon a eu une attaque cardiaque, qui a causé sa mort », a précisé le duo.

Tanglewood Drive / Trenton. Crédit photo : Google Maps

Bouton whatsapp