Manger du piment rouge quatre fois par semaine réduirait les risque de crises cardiaques et AVC de 40%

1 753partages

Après avoir suivi 23 000 personnes pendant huit ans, des universitaires italiens ont conclu que manger des piments rouges quatre fois par semaine pourrait réduire le risque de mourir d’une crise cardiaque de 40%, le risque d’un décès par accident vasculaire cérébral étant également diminué. The American College of Cardiology a publié les résultats de l’étude ce lundi 16 décembre.

 Les bienfaits du piment, crédit : Natasha Breen / Shutterstock

L’étude a été menée dans la région du Molise où l’alimentation est considérée comme l’une des plus saines du monde. Toujours est-il “qu’il est intéressant de noter que la protection contre le risque de mortalité était indépendante du type de régime alimentaire suivi par les gens", détaille Marialaura Bonaccio, épidémiologiste à l'Institut neurologique méditerranéen (Neuromed) et en charge de l'étude. Ainsi, peu importe le régime alimentaire, “le piment a un effet protecteur”. Cela serait dû à la présence de capsaïcine, ce qui crée la sensation de brûlure et serait à l’origine de ces bienfaits.

Licia Iacoviello, directrice du département d'épidémiologie et de prévention de Neuromed a déclaré "et maintenant, comme nous l'avons déjà observé en Chine et aux Etats-Unis, nous savons que les différentes plantes de l'espèce capsicum, (…), peuvent exercer une action protectrice sur notre santé".

Les bienfaits du piment, crédit : Omkr.a.v / Shutterstock

Pendant les huit ans d’étude, 1236 volontaires sont décédés. Dans un tiers des cas, un cancer en était la cause, les maladies cardiaques représentaient également environ un tiers des décès.

Selon les résultats, les personnes dont l’alimentation contenait des piments rouges quatre fois par semaine étaient 23% moins susceptibles de mourir pendant l’étude. Le risque de décès d’une crise cardiaque ou d’une coronaropathie chutait respectivement de 40% et 34%.

Toutefois, il est à souligner que les chercheurs n’ont pas prouvé que le piment aidait le cœur, les résultats n’étant que des observations. Ainsi, d’autres recherches sont nécessaires pour mieux saisir le lien entre la consommation de piment et les bienfaits pour la santé.

Plus d'articles