À partir du 19 janvier, il sera interdit de fumer à moins de 10 mètres de quelqu'un dans les rues de Milan

17Kpartages

Depuis quelques années, aux quatre coins du monde, de nombreuses grandes villes prennent des mesures pour lutter la pollution due à la cigarette. À Milan par exemple, les autorités ont décidé de mettre en place l’interdiction de fumer en extérieur à moins de 10 mètres de quelqu’un.

Crédit : Andrea Piacquadio

À voir aussi

Au départ, cette nouvelle règle particulièrement stricte devait entre en vigueur dès le 1er janvier mais elle a finalement été repoussée au 19 janvier. Pourquoi ? Car cela permet à la municipalité d’avoir du temps supplémentaire pour mener une campagne d’information afin que chaque citoyen soit au courant de ce qui l’attend. Et si cette loi restrictive concernant les fumeurs peut paraître assez contraignante aux yeux de certains, ce n’est pourtant qu’un début. En effet, en 2025, la ville italienne située en Lombardie prévoit d’interdire totalement de fumer en extérieur et cela dans toute sa commune. Ce sera le cas dans des lieux publics tels que les stades, les parcs, les cimetières les arrêts de bus et les grandes places telles que l’emblématique Piazza del Duomo. précise que ces restrictions ont pour objectif de limiter les particules polluantes nocives pour la santé et à endiguer le tabagisme, passif comme actif.

Crédit : Kruscha

Un vaste plan de lutte antipollution

Et n’allez pas croire que les fumeurs sont les seules personnes visées par ces mesures antipollution. En réalité, les autorités milanaises sont en train de mettre en place de nombreuses règles visant à réduire la pollution de masse et l’impact de l’activité humaine sur l’atmosphère et l’environnement. Ce plan dont le but principal est d’améliorer la qualité de l’air a été voté en novembre dernier par le conseil municipal à l’initiative du maire Beppe Sala. Par exemple, pour qu’ils évitent de trop chauffer ou de trop climatiser, les magasins n’auront plus le droit de garder leurs portes ouvertes à partir de 2022. Au mois d’octobre de la même année, les chaudières au gazole seront elles aussi interdites. Pire encore au pays de la pizza, de nouvelles normes environnementales sur les fours à bois seront imposées et l’utilisation d’un certain type de combustible dégageant moins de fumée en brûlant sera rendue obligatoire dès 2023.

Qu’en pensez-vous ?

Source : Huffington Post