À 14 ans, cet adolescent fabrique 60 masques par jour pour l'hôpital voisin

41Kpartages

Les besoins en masques de protection se font de plus en plus urgents dans les hôpitaux. Dans le 13e arrondissement de Paris, Roméo, âgé de 14 ans, fabrique des masques de protection contre le coronavirus chez lui pour les donner aux soignants d’un hôpital situé à côté de son domicile.

« Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années » : Pierre Corneille n’aurait pas tort avec sa citation sur le cas de Roméo. Ce dernier, à seulement 14 ans, met sa passion au service de l’intérêt public. Il fabrique des masques de protection pour le compte d’un hôpital dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Dans sa chambre, il a trois imprimantes 3D qui tournent à plein régime. « Je suis passionné d'imprimantes 3D depuis la sixième », explique Roméo, aujourd'hui en classe de troisième.

Crédit image :SOPHIE DELPONT / RADIOFRANCE

Il a produit son premier masque de protection début avril. Depuis, son atelier tourne en continu de 8 heures à 22 heures pour créer les pièces 3D, des sortes de serre-tête qui permettent de maintenir une visière transparente en plastique, qu'il reste ensuite à assembler.

Selon France Info, Roméo a eu l’idée de fabriquer des masques en naviguant sur internet. « Il y a une personne qui a monté une plateforme pour mettre en relation ceux qui ont besoin de masques et ceux qui les fabriquent. J'ai vu que l'hôpital des Peupliers, juste à côté, demandait 250 masques alors j'ai pris la commande », renseigne le jeune élève de 14 ans. Il livre tous les jours ses masques à l’hôpital des Peupliers, dans le 13e arrondissement de Paris.

Crédit image : SOPHIE DELPONT / RADIOFRANCE

Pour faire face à la demande de l’hôpital qui cherche 250 masques en urgence, Roméo s’est organisé avec le soutien matériel de son entourage scolaire et surtout avec l’aide de sa mère, Julie. Consciente de la tâche urgente à réaliser, elle a récupéré l’imprimante 3D du collège où étudie son fils et celui d’un camarade de Roméo. Avec celle de Roméo, la production est beaucoup plus importante. En 30 minutes, Roméo fabrique 3 masques. Il fabrique 60 masques par jour.

Le personnel soignant, qui a fait la commande, est très touché par le travail de Roméo qui, chaque soir, livre près d’une vingtaine de masques à l’hôpital des Peupliers : « Quand on a reçu les premiers masques, on s'est dit c’est génial et puis quand on a vu la personne qui nous les fabriquait, c'était encore plus étonnant », témoigne Ghizlane Ed Dkhaissi, en charge de l’unité de soins Covid-19 à l'hôpital des Peupliers. « C'est très émouvant qu'il soit investi comme cela à son âge », poursuit la soignante.

Crédit image :SOPHIE DELPONT / RADIOFRANCE

Épaulé par sa mère, Roméo compte aller loin avec la fabrication des masques. Sa priorité reste les hôpitaux. Il compte aussi fournir des masques aux EHPAD, aux médecins généralistes et aux employés des supermarchés, situés dans un rayon de moins d’un kilomètre de chez lui.

Une cagnotte en ligne est accessible pour aider Roméo à acheter du matériel et augmenter encore sa production.

Source : Radio France
Plus d'articles