« Je l'entends, il pleure » : au téléphone, un pompier aide un jeune père à réanimer son bébé qui vient de naître

5 431partages

En Charente-Maritime, un homme a aidé sa femme à accoucher sur le bord de la route et a réussi à réanimer son bébé, qui ne parvenait pas à respirer. L’émouvant échange téléphonique entre le père de famille et les pompiers a été dévoilé. 

Crédit photo : Sdis 17

Près de La Rochelle, en Charente-Maritime, une jeune maman a été contrainte d’accoucher sur le bord de la route, à 3 heures du matin. Pris de court par l’arrivée soudaine de leur bébé, les parents n’ont pas eu le temps de se rendre jusqu’à la maternité. Immédiatement, le père de famille a appelé les pompiers pour faire intervenir les secours.

En attendant qu’ils arrivent, l’opérateur au bout du fil a donné des conseils au papa pour qu’il aide sa femme à accoucher. Une fois le bébé sorti, le stress est monté d’un cran : incapable de respirer, le nouveau-né n’a poussé aucun cri. Pour l’aider, son père a dû suivre les conseils donnés par l’opérateur, afin de le réanimer.

Un échange téléphonique émouvant

La totalité de l’échange téléphonique entre le père de famille et l’opérateur du Sdis a été enregistrée, puis partagée sur Facebook par les pompiers. Dans l’enregistrement, on peut entendre le pompier demander : « Vous mettez sa tête dans votre main, vous le retournez la face contre votre main et vous lui frottez un peu le dos, d’accord ? Est-ce qu’il pleure ? », puis le père répondre d’une voix inquiète : « Pas encore ».

Comprenant que quelque chose bloquait les voies respiratoires de l’enfant, le pompier conseille au père de glisser son petit doigt dans la bouche du bébé, et d’aspirer ce qui obstruait ses narines. À ce moment, la mère prend le téléphone et décrit les gestes de son compagnon. Après quelques secondes de silence, ponctuées par les respirations angoissées du couple, les cris du bébé se font enfin entendre.

« Voilà ! C’est ça, c’est super ! Je l’entends qui pleure, c’est super ! Ok, c’est génial », s’est exclamé le pompier au téléphone, soulagé.

Peu de temps après, les pompiers sont arrivés sur place et ont pris en charge l’enfant, sain et sauf. Les parents ont quant à eux tenu à remercier chaleureusement les pompiers, sans qui leur bébé n’aurait sans doute pas survécu.

« Merci à l’opérateur pour son engagement, sa bienveillance, sa patience et sa réactivité, ont-ils déclaré. Notre péripétie nous a fait prendre conscience à quel point les opérateurs sont tout aussi importants que les secours qui arrivent sur place. Les opérateurs eux aussi sauvent des vies. Mille mercis, grâce à vous, notre fils est en excellente santé. »

Au Sdis 17, 170 000 appels sont reçus chaque année par une soixantaine d’opérateurs. Un travail vital qui demande beaucoup de sang-froid, et qui permet de sauver des vies.

Source : Facebook