Le gouvernement annonce que les stations de ski restent ouvertes... mais pas les pistes et les remontées mécaniques

1 770partages

Au surlendemain de l’annonce d’Emmanuel Macron sur la mise en place progressive du déconfinement et les mesures prises concernant les commerces, Jean Castex et plusieurs ministres ont tenu une conférence ce jeudi matin. Comme d’habitude désormais, le chef du gouvernement a profité de ce rendez-vous pour donner les détails des nouvelles décisions.

Crédit : Nataliya Nazarova / Shutterstock

Publicité

Parmi ceux qui attendaient énormément de ce moment se trouvent tous les stations de sports d’hiver. Et pour cause, pour eux, la période des fêtes de fin d’année correspond au lancement de la saison professionnelle et constitue une grande partie du chiffre d’affaires.

Malheureusement, malgré tous les efforts faits par le secteur pour accueillir des vacanciers dans les stations et sur les pistes, le gouvernement est resté inflexible en annonçant que les domaines skiables seront inaccessibles et les remontées mécaniques resteront à l'arrêt durant toutes les fêtes de fin d'année.

Vous l’aurez donc compris, le vin chaud et les moments sur le télésiège, ce n’est donc pas pour cette année !

Les stations ouvertes, les remontées mécaniques et les pistes fermées

Comme partout ailleurs sur le territoire français, il sera bel et bien possible de se rendre dans les stations. Sur place, les mêmes autorisations et les mêmes restrictions seront appliquées auprès des commerces. Tous auront donc l’autorisation d’ouvrir dès samedi en respectant des mesures sanitaires très strictes. Les restaurants et les bars y garderont leurs rideaux baissés et ne pourront recevoir aucun client, sauf s’ils décident d’utiliser le click and collect.

En ce qui concerne les hôtels, ils devraient pouvoir accueillir des vacanciers et la plupart d’entre eux proposent des annulations gratuites pour encourager les réservations. Mais il serait étonnant que cela suffise à la survie des stations. En effet, il y a fort à parier que pas grand monde fasse le déplacement jusqu’aux stations en sachant qu’il ne sera pas possible de profiter des pistes, le principal intérêt.

Crédit : Pawel Kazmierczak / Shutterstock

« Nous avons estimé que la situation épidémique et que la situation des hôpitaux dans les régions concernées notamment en Auvergne-Rhône-Alpes et en Bourgogne-Franche-Comté, ne nous permettent d'envisager une ouverture pour les vacances de Noël. Il ne serait pas prudent de laisser se rassembler des flux très importants de populations avec des activités susceptibles de solliciter les services hospitaliers. Il sera loisible à chacun chacune de se rendre dans ces stations pour profiter de l’air pur de nos belles montagnes, des commerces qui seront ouverts. Bien entendu, toutes les remontées mécaniques seront fermées au public » a déclaré le Premier ministre aujourd’hui.

De son côté, l’Allemagne, qui préside le Conseil européen jusqu’à la fin de l’année, a demandé via sa chancelière Angela Merkel une interdiction des séjours au ski en Europe jusqu'au 10 janvier. Autrement dit, la fin du tunnel ne semble pas pour tout de suite pour les travailleurs du secteur de la montagne et des sports d’hiver…

Source : BFMTV
Plus d'articles