Ce 28 juillet marque le jour du dépassement, l'humanité a déjà épuisé toutes les ressources produites par la Terre en un an

2 250partages
Bouton whatsapp

Ce jeudi 28 juillet 2022 représente le jour du dépassement : la date à laquelle l’humanité a consommé toutes les ressources naturelles produites par la Terre en un an. À partir d'aujourd'hui, nous vivons à crédit sur la planète.

Chaque année, le jour du dépassement est annoncé par le Global Footprint Network : il s’agit de la date à laquelle l’humanité a consommé toutes les ressources naturelles produites par la Terre en un an.

Pour parvenir à ces résultats, l’ONG compare la consommation annuelle des ressources de la Terre par la population mondiale avec la capacité de régénération de la planète.

Crédit photo : iStock

Six catégories sont évaluées : les cultures, les pâturages, les espaces forestiers, les zones de pêche, les espaces bâtis et les espaces forestiers nécessaires pour absorber le carbone émis par la combustion d’énergies fossiles.

Le 28 juillet est le jour du dépassement

À partir de ce jeudi 28 juillet, l’humanité vit à crédit sur la planète Terre, et ce pendant tout le reste de l’année. En comparaison, il nous faudrait 1,75 Terre pour subvenir aux besoins de la population mondiale.

« Durant les 156 jours qui restent jusqu’à la fin de l’année, notre consommation de ressources renouvelables va consister à grignoter le capital naturel de la planète. Il faut aussi laisser des espaces pour le monde sauvage », a expliqué Laetitia Mailhes, de Global Footprint Network.

Depuis les années 1990, le jour de dépassement a lieu de plus en plus tôt. L’année dernière, cette date fatidique intervenait un jour plus tard, le 29 juillet. Chaque année, ce phénomène ne cesse de s’aggraver.

Notre système alimentaire mis en cause

La principale cause de cet excès est liée au fonctionnement de notre système alimentaire. Chaque année, la surconsommation de viande et le gaspillage alimentaire ont un rôle dans l’épuisement des ressources naturelles.

Crédit photo : iStock

Cette surconsommation varie selon les pays. À titre d’exemple, si tous les humains vivaient comme les Français, le jour du dépassement de cette année aurait eu lieu le 5 mai 2022.

« Notre système alimentaire a perdu la tête avec une surconsommation des ressources naturelles, sans répondre aux besoins de lutte contre la pauvreté. L’empreinte écologique de l’alimentation est considérable : la production de nourriture mobilise toutes les catégories d’empreinte, en particulier les cultures (nécessaires pour l’alimentation animale et humaine) et le carbone (l’agriculture est un secteur fortement émetteur de gaz à effet de serre). Au total, plus de la moitié de la biocapacité de la planète est utilisée pour nourrir l’humanité », affirment les ONG.

Selon les experts, si l’on réduisait notre consommation de viande de moitié, la date du jour du dépassement pourrait reculer de 17 jours. Enfin, si on parvenait à réduire le gaspillage alimentaire, elle reculerait de 13 jours.

Source : Nouvel Obs
Bouton whatsapp