L'Assemblée Nationale a voté l'arrêt de la vente de chiens et chats en animalerie et l'encadrement des ventes en ligne

6 193partages

Dans le projet de loi contre la maltraitance animale, l'Assemblée Nationale a voté l'interdiction de la vente de chiens et de chats en animalerie. La vente en ligne sera également réservée aux professionnels.

Depuis quelques mois, l'Assemblée Nationale étudie la mise en place de plusieurs mesures pour lutter contre la maltraitance animale. Parmi ces décisions, le gouvernement a voté l'interdiction de vendre des chiens et des chats en animalerie.

Depuis de nombreuses années, cette mesure est demandée par les associations de protection du bien-être animal. Cette loi sera applicable d'ici 2024.

Plus de chiens ni de chats en animalerie

Avec cette nouvelle loi, l'objectif de l'Assemblée Nationale est d'arrêter « l'approvisionnement par des usines à chiots et chatons » et de limiter « le sevrage trop précoce des chiots et des chats » en animalerie. Le gouvernement souhaite également réduire le nombre d'achats compulsifs en France.

Dans les animaleries, les chiens et les chats ont également une mauvaise socialisation, ce qui peut conduire par la suite à des abandons.

Crédit photo : Myndalion / Shutterstock

L'interdiction de vendre des animaux de compagnie en animalerie ne concerne pour le moment que les chiens et les chats. Les lapins ainsi que les cobayes ne font pas partie de cette nouvelle loi.

Cette mesure a déjà été adoptée dans d'autres pays du monde, comme en Grande-Bretagne, où il est interdit de vendre des animaux domestiques en animalerie depuis un an.

La vente d'animaux en ligne encadrée

En 2024, la vente d'animaux domestiques sur internet sera également limitée, afin de lutter contre les trafics. Elle pourra se faire uniquement par des professionnels, comme des refuges ou des éleveurs.

Une charte d'encadrement a été mise en place avec la plateforme Leboncoin. Les annonces de ventes de chiens et de chats devront comporter le numéro d'identification de l'animal, ainsi que son âge, sa race et ses potentielles vaccinations.

Crédit photo : Deniss Ivenkovs / Shutterstock

Les dons d'animaux entre particuliers resteront quant à eux autorisés. Pour être définitivement adopté, le texte de loi devra être validé par le Sénat.

Source : Bfmtv