Oeufs recouverts de poux, cadavres en décomposition : dans une nouvelle vidéo choc, L214 dénonce un élevage intensif de l'Oise

3 824partages

Les années passent et les scandales autour des conditions d’élevage de certains animaux continuent à faire l’actualité. C’est le cas à Chambly, dans l’Oise, où le Domaine du Mesnil Saint-Martin est montré du doigt par l’association de protection animale L214 à travers une vidéo choc.

Crédit : L214

Publicité

Cette dernière, réalisée entre fin septembre et mi-octobre, met en avant un élevage intensif rassemblant 200 000 poules pondeuses dont les conditions d’hygiène sont bien loin des normes sanitaires en vigueur. Et pour cause, les images tournées par l’association montrent des cadavres de poules et de souris en décomposition au beau milieu des autres individus mais également des œufs recouverts de poux.

« Dans certaines cages, on trouve des poules mortes qui n’ont pas été ramassées et qui se décomposent au milieu des vivantes. On peut également observer la présence de poux sur les œufs, malgré l’usage massif de produits antiparasitaires. On trouve des souris mortes un peu partout dans l'élevage. Les poules étaient entassées dans des cages empilées et alignées dans d’immenses bâtiments fermés et crasseux » explique L214 via un communiqué. On est donc bien loin de la réglementation de 2012, qui exige des nids pour chaque poule pondeuse.

Des œufs labellisés « Terroir de Picardie »

L’exploitation au cœur de ce nouveau scandale sanitaire fournit des œufs à différents revendeurs dont des grandes surfaces, des boulangeries, des volaillers, des restaurants ou encore des épiceries.

Pire encore, les denrées alimentaires qu’elle produit sont certifiées comme respectant la totalité des normes exigées en matière d’élevage.

Sur le site officiel de l’exploitation, par exemple, on peut lire : « ferme familiale qui a à cœur de produire des céréales, des œufs et de l’engrais organique dans le respect de la nature et des animaux » ou encore « l’élevage répond à toutes les normes sanitaires exigées par la réglementation française et européenne. Nous sommes régulièrement contrôlés par la DDPP. Les œufs sont labellisés Terroir de Picardie et répondent aux exigences qualitatives imposées par la charte. Notre production est engagée dans une démarche HACCP qui garantit la sécurité sanitaire de nos œufs ». Une tromperie caractérisée qui a de quoi faire bondir les défenseurs des animaux mais aussi les consommateurs pour qui les dangers pour la santé sont réels.

Crédit : L214

Crédit : L214

Après avoir publié la vidéo choc sur Internet, l’association L214 a évidemment demandé la fermeture d’urgence du Domaine du Mesnil Saint-Martin. Dans la foulée, elle a également porté plainte pour maltraitance sur les animaux.

Selon France Bleu Picardie, qui s’intéresse de très près au dossier, la responsable de l’élevage concerné n’a pas souhaité répondre aux questions ni expliquer sa position. Affaire à suivre donc.

Source : Le Progrès
Plus d'articles