La basketteuse française Valériane Ayayi Vukosavljevic a confié avoir participé aux JO de Tokyo en étant enceinte de 3 mois

941partages

Valériane Ayayi Vukosavljevic est une basketteuse française qui a participé aux Jeux Olympiques de Tokyo cette année. Il y a quelques jours, elle a confié être enceinte de trois mois.

Valériane Ayayi Vukosavljevic a participé cet été aux Jeux Olympiques de Tokyo, en tant que membre de l'équipe de France de basket. Alors qu’elle a remporté la médaille de bronze, elle a récemment avoué être enceinte de trois mois et demi. Cette grande nouvelle a été annoncée dans une interview, accordée à France Info.

« À ce jour, je suis enceinte de trois mois et demi, plus précisément de seize semaines », a-t-elle déclaré.

Valériane Ayayi Vukosavljevic enceinte pendant les JO

Pendant sa participation aux Jeux Olympiques, la grossesse de Valériane Ayayi Vukosavljevic est restée secrète. Seuls son médecin et sa coach Valérie Garnier étaient au courant, avant que la joueuse ne se confie à trois de ses coéquipières. En effet, la sportive avait peur que ses camarades et ses adversaires se comportent différemment avec elle sur le terrain, en sachant qu’elle était enceinte.

« Je voulais être tranquille et faire mes deux compétitions sans me prendre la tête, sans devoir gérer les réactions d’autres joueuses, des médias ou autres. C’est vrai que ça a simplifié la chose », a déclaré la championne olympique.

Contrairement à ce que l’on peut penser, il n’est pas déconseillé de faire du sport tout en étant enceinte. Au contraire, l’exercice physique serait bénéfique pour le bébé et la santé de la maman durant les premières semaines de grossesse. En effet, le sport permet de se détendre, se tonifier et contrôler sa prise de poids. Cette généralité varie selon les femmes, car la pratique du sport est autorisée selon l’état de santé et les habitudes physiques de la femme enceinte.

Certains sports, plus doux que le basketball, sont parfaitement adaptés à une grossesse car ils favorisent la souplesse et la relaxation, comme la natation, le yoga, les étirements ou encore la gymnastique douce.

Valériane Ayayi Vukosavljevic fatiguée pendant sa grossesse

Cependant, les sports collectifs comme le basketball ou le handball, peuvent être parfois violents pour une femme enceinte.

« Au premier trimestre, ce type de sport peut provoquer principalement une fausse couche. Mais pour autant, il ne faut pas associer l’activité physique en général à cette complication. Forcément, il faut supprimer tous les sports à risque de traumatismes », a déclaré Emmanuelle Cohen, gynécologue.

Concernant notre championne olympique, celle-ci avait reçu l’autorisation de tous les professionnels de santé qui l’entourent pour pratiquer son sport. Si tout s’est bien passé pour elle, elle a avoué avoir ressenti de la fatigue quelques fois.

« J’avais beaucoup de crampes, d’énormes tiraillements et je ressentais de gros coups de fatigue. Deux jours avant l’Euro, j’ai eu une pubalgie. Ça n’a pas été facile de gérer la douleur, mais le staff a mis en place tout un protocole et des soins qui m’ont bien soulagée. Après, il n’y a jamais rien eu de grave au point de me dire que c’était dangereux pour ma santé », a confié Valériane Ayayi Vukosavljevic.

Ce n’est pas la première fois qu’une basketteuse professionnelle continue de pratiquer son sport tout en étant enceinte. En 2019, Skylar Diggins-Smith avait ainsi joué alors qu’elle était enceinte de 14 semaines.

Source : France Info