Une cathédrale a organisé des obsèques poignantes pour une chatte errante ayant vécu 12 ans entre ses murs

4 350partages

Partout dans le monde, les animaux de compagnie ont le don devenir un membre à part entière de nos familles en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Beaucoup pourront témoigner : la perte d’un chat ou d’un chien est particulièrement dévastatrice tant il apporte du bonheur et de la vie au foyer. À Londres, cathédrale de Southwark vient de vivre le décès d’une chatte qui a vécu dans l’église de longues années et a organisé une commémoration en son honneur.

Crédit : Bridget Davey

Publicité

Et pour cause, depuis son arrivée en 2008, le félin était parfaitement intégré auprès des personnes régulièrement présentes dans le lieu sacré. Des fidèles aux hommes de foi en passant par les simples visiteurs, tous connaissaient l’animal de près ou de loin. En 12 ans de vie passés à cette cathédrale située dans le centre de la capitale anglaise, la chatte nommée « Doorkins » avait su se faire apprécier de chacun, tant pour sa douceur que pour sa petite bouille. À tel point qu’au fil des années, elle était même devenue la véritable mascotte du quartier de Southwark.

Malheureusement, comme chez les humains, plus l’âge avance et plus les problèmes de santé se font nombreux. Et Doorkins n’a pas échappé à la règle. Le 30 septembre dernier, le révérend Andrew Nunn, doyen de la cathédrale, a annoncé officiellement son décès à travers une lettre très touchante, où il décrit notamment son arrivée dans l’église londonienne. « Dès ses premiers pas dans l’édifice, elle se l'est approprié. Elle adorait les espaces sacrés et, de temps à autre, elle explorait chaque recoin pour trouver d’autres endroits où passer du temps » a-t-il déclaré. Il raconte également que lors de son passage à la cathédrale de Southwark, Doorkins a eu l’occasion de croiser énormément de personnalités importantes comme la reine d’Angleterre.

Crédit : Bridget Davey

De nombreux problèmes de santé

En 2017, la santé de Doorkins a commencé à se dégrader. La chatte a d’abord souffert de complications rénales qui ont réduit sa mobilité. Plus tard, elle a perdu une grande partie de son audition puis a finalement été frappée par la cécité. Ces soucis de santé sont assez répandus chez les chats et les chiens dont l’organisme se fragilise. Dans l’incapacité de vivre seule et en autonomie lors de ces derniers mois de vie, elle avait trouvé refuge chez Paul Timms, le sacristain de la cathédrale. Le 30 septembre 2020, elle a fait une attaque et morte dans les bras de ce dernier.

Sans hésiter, le diocèse local a décidé de rendre un hommage appuyé et sincère à Doorkins, la chatte qui les avait accompagnés dans leur quotidien pendant plus d’une décennie. Pour cela, une cérémonie d’obsèques a été organisée. Si seulement 30 personnes ont pu y assister en raison des restrictions dues à la crise sanitaire liée au coronavirus, il y a fort à parier que l’édifice aurait été plein dans d’autres conditions tant elle était aimée de tous. D’ailleurs, l’enregistrement vidéo de la cérémonie, posté sur YouTube (voir ci-dessous) a déjà été vu plus de 23 000 fois, ce qui témoigne du grand vide que laisse Doorkins.

Voici quelques photos de Doorkins chez elle, dans la cathédrale de Southwark :

Crédit : Bridget Davey

Crédit : Bridget Davey

Crédit : Bridget Davey

Crédit : Bridget Davey

Crédit : Bridget Davey

Crédit : Bridget Davey

Crédit : Bridget Davey

Source : My Modern Met
Plus d'articles