Le gouvernement prévoit la fin du pass vaccinal d'ici « fin mars, début avril »

1 643partages
Bouton whatsapp

À la sortie du conseil des ministres, ce mercredi 9 février, le porte-parole du gouvernement a laissé entendre qu’une levée du pass vaccinal serait prévue « fin mars, début avril ».

Crédit : Ludovic Marin/ AFP

Ce matin avait lieu la commission des Affaires sociales du Sénat durant laquelle le président du Conseil d’Orientation de la Stratégie vaccinale, Alain Fischer, était interrogé sur l’efficacité du pass vaccinal.

Selon ce dernier, si certaines conditions sont réunies, alors ce pourrait être la fin prochaine du pass vaccinal dans l’Hexagone : « D’un point de vue scientifique et médical, il faut que le taux d’incidence soit réduit, largement moins de 2 500, au moins dix fois moins, et il faut que la surcharge hospitalière actuelle ait disparu, qu’ils retrouvent leur état de fonctionnement habituel et que les patients non-Covid puissent être traités. Cela peut aller assez vite », a-t-il conclu avant d’évoquer une date à « fin mars, début avril ».

Même son de cloche chez Gabriel Attal à la sortie du Conseil des ministres. Le porte-parole du gouvernement a indiqué « un début d’amélioration à l’hôpital », tout en ajoutant que des « projections, des modélisations peuvent nous laisser espérer qu’à horizon fin mars, début avril, la situation soit suffisamment détendue à l’hôpital pour que nous puissions lever le pass vaccinal ».

« La baisse franche, nous y sommes », selon Gabriel Attal

Cette annonce par Alain Fischer suivie de celle de Gabriel Attal arrive à point nommé alors le « convoi de la liberté » se dirige lentement vers Paris. Inspiré par les manifestations au Canada, ce mouvement donne de la voix pour protester contre l’obligation vaccinale du gouvernement Macron. Cette initiative est partie de plusieurs groupes créés sur les réseaux sociaux qui prévoient de se retrouver samedi 12 février à Paris pour protester.

Dans le même temps, sans réagir à ce convoi, Gabriel Attal a rappelé que le gouvernement avait toujours eu en tête la levée du pass vaccinal dès lors que la situation sanitaire s’améliorerait : « On a toujours dit que ces mesures seraient levées dès lors que la situation sanitaire le permettrait ».

Selon lui, cette levée pourrait donc avoir lieu d’ici quelque temps. « Il y a des raisons d’espérer qu’à cet horizon de temps, la situation se sera suffisamment améliorée pour que nous soyons en mesure de lever ces ultimes mesures. La baisse franche, nous y sommes », a-t-il ajouté.

Source : Le Nouvel Obs
Bouton whatsapp