La NASA paie des cobayes 16 500 € pour rester couché pendant deux mois

4 561partages

La NASA et l’Agence spatiale européenne recherchent des candidats pour vivre une expérience unique et très bien rémunérée.

La NASA et l’Agence spatiale européenne mènent actuellement des recherches sur les effets de la gravité artificielle sur le corps des astronautes. Pour conduire des tests cliniques, les chercheurs recherchent des cobayes…qui aiment particulièrement dormir et qui seraient prêts à rester allongés sur un lit centrifugeuse pendant 60 jours.

L’objectif est d’en apprendre plus sur les effets de la gravité sur le corps humain et sur les phénomènes que subissent les astronautes dans l’espace, indique un communiqué de l’organisation allemande.

Depuis le 25 mars, douze hommes et douze femmes ont déjà commencé à expérimenter les tests. Mais la NASA et ses associés ont besoin de nouveaux candidats, notamment des femmes âgées de 25 à 55 ans.

La somme proposée n’est pas dérisoire puisque les candidats sélectionnés toucheront 16  500 €, comme on peut le lire dans un communiqué de presse, qui précise que différentes activités seront proposées pendant ce séjour. Les lits sont légèrement inclinés pour être en raccords avec les conditions rencontrées par les spationautes.

L’expérience a lieu en Allemagne, près de Cologne, où se trouve l’Institut de médecine aérospatiale. À priori, tout le monde peut participer, à condition de répondre à quelques critères. Les candidates devront avoir un niveau d’allemand correct, mesurer entre 1,53 et 1,90 mètre, avoir une bonne santé, et être non-fumeuses.

La lecture et la télévision seront là pour égayer les journées des volontaires mais ils ne pourront pas se lever. Même cas de figure pour les repas, étudiés pour éviter la prise de poids malgré la sédentarité, qui devront être pris en position allongée.

Les personnes sélectionnées suivront une formation de cinq jours avant un repos obligatoire de quinze jours. À la fin des 60 jours de tests, une période de décompression de deux semaines est également prévue.

Source : Communiqué DLR
En vidéo : Une bague de fiançailles fabriquée à partir... d'ongles
Plus d'articles
Dernières news
En ce moment