Atteinte d'une leucémie et confinée, cette fillette embrasse son papa par la vitre de sa chambre d'hôpital

40Kpartages

Le coronavirus ne cesse de gagner du terrain dans le monde et les mesures sanitaires de confinement engendrent des situations parfois déchirantes. Dernier exemple en date en Écosse.

La scène, à la fois touchante et bouleversante, ne cesse d’émouvoir les Écossais !

Atteinte d’une leucémie, une fillette prénommée Mila se trouve actuellement en chimiothérapie dans un hôpital de Falkirk.

Une épreuve d’autant plus dure qu’elle ne peut avoir le moindre contact avec sa famille car son état fait d’elle un sujet à risque en cette période d’épidémie de Covid-19. Seule sa mère Linda reste à son chevet tout en prenant ses précautions.

« C’était douloureux de nous séparer »

Malgré cet isolement, Mila, qui n’est âgée que de 4 ans, se montre courageuse et ne perd pas espoir. Elle peut également compter sur le soutien de son père Scott qui lui rend visite au quotidien, tout en restant éloigné pour ne pas risquer de la contaminer.

En effet, les consignes sanitaires obligent ce dernier à rester à distance de sa petite fille. Il ne peut donc la voir que depuis l’extérieur, à travers la fenêtre de sa chambre d’hôpital.

Un véritable déchirement pour Linda qui a partagé sa tristesse sur les réseaux sociaux en publiant une photo bouleversante de Mila embrassant son papa par la vitre.

Interrogée par le Daily Mail, Linda a raconté que la première fois que sa fille avait vu son père de l’autre côté de la fenêtre, l’enfant ne comprenait pas. « Je lui ai expliqué que c’était pour sa sécurité, elle a compris », a-t-elle précisé.

Aussitôt postée sur facebook, la photo est très vite devenue virale suscitant une vague d’émotion et de soutien de la part des internautes.

Avec ce cliché, cette mère de famille de 36 ans souhaitait également sensibiliser le plus grand nombre à l’importance du confinement.

« C’était douloureux de nous séparer. J’espère que cette image aidera à comprendre l’importance de l’autodiscipline pour les personnes qui continuent d’ignorer les directives de distanciation émises par le gouvernement. C’est difficile pour tout le monde, mais plus nous continuons à transgresser, plus nous devrons rester à la maison », a-t-elle ainsi déclaré.

Linda espère désormais que son « histoire servira d’exemple, car il y a beaucoup d’enfants vulnérables qui ont besoin de protection ».

Plus d'articles