Les règles de distanciation sociale vont s'alléger à l'école à partir du 22 juin

2 574partages

Ce matin, au micro d’Europe 1, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale, a confirmé que le protocole sanitaire très strict, actuellement en vigueur à l’école, allait être allégé.

Europe 1

Le retour à la normale se précise dans les écoles. Hier soir, lors de son allocution, Emmanuel Macron a annoncé que tous les élèves, à l’exception des lycéens, devront retourner à l’école à partir du lundi 22 juin.

Dans la même ligne de conduite, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a confirmé que le protocole sanitaire qui était jusqu’alors mis en place dans les établissements scolaires allait être allégé afin de pouvoir accueillir tout le monde dans les meilleures conditions.

Allègement des règles de distanciation physique à l’école

« L’allègement fondamental sera celui de la distanciation physique qui sera désormais moins contraignante » a-t-il expliqué, précisant notamment que la distance de 4m carré par élève laisserait place à une distance d’un mètre latéral entre chaque élève.

Crédit Photo : Shutterstock / David Tadevosian

« Dans les écoles élémentaires et les collèges, l’observation d’une distanciation physique d’au moins un mètre s’applique uniquement dans les salles de classe et tous les espaces clos, entre l’enseignant et les élèves ainsi qu’entre chaque élèves lorsqu’ils sont côte à côte ou qu’ils se font face » indique le nouveau décret publié aujourd’hui au Journal officiel.

Retour obligatoire à l’école à partir du 22 juin

Actuellement, le protocole sanitaire très strict ne permettait aux établissements scolaires d’accueillir que quinze élèves maximum par classe en primaire. Mais à partir de lundi prochain, cette limitation sera levée.

La reprise des cours obligatoires dans les crèches, les écoles et les collèges sera donc de mise jusqu’au 4 juillet. Selon le ministère de l’Education, ce sont environ 1,8 million d’écoliers sur 6,7 millions qui sont retournés à l’école, mais pas obligatoirement à temps complet. Au collège, ils sont 600 000 sur 3,3 millions à y être retournés.

Source : Europe 1
Plus d'articles